RMC Sport

Ligue 1 : pour Dupraz, les joueurs "ne travaillent pas assez"

Pascal Dupraz

Pascal Dupraz - AFP

Invité de Team Duga sur RMC, Pascal Dupraz a déclaré que, selon lui, les footballeurs ne travaillaient pas assez en France. L’entraîneur haut-savoyard a d’ailleurs mis en place de nouvelles méthodes plus strictes depuis son arrivée au TFC.

Carlo Ancelotti, Leonardo,… et maintenant Pascal Dupraz. Invité de Team Duga sur RMC, l’entraîneur toulousain a justifié le peu de spectacle proposé sur les pelouses de Ligue 1 par le manque de culture de travail des joueurs. « Le foot est certainement l’un des sports où l’on travaille le moins, lâche le coach du TFC. Songez plutôt aux nageurs, au temps qu’ils passent dans les bassins. En plus, ça ne les empêche pas d’étudier. Plutôt que de dire que les entraîneurs en France sont frileux, je trouve que l’on ne travaille pas assez en France. »

A lire aussi >> TFC : "Moufles", "maillots réversibles"... Pascal Dupraz dézingue son propre public 

Arrivé au TFC en mars dernier pour une opération maintien très compliquée, Dupraz a rapidement mis en place l’adage « Travailler plus pour gagner plus ». Avec succès, puisque les Toulousains se sont maintenus et qu’ils réalisent un très bon début d’exercice (trois victoires, deux nuls et une défaite en six matchs).

A lire aussi >> TFC - Pascal Dupraz : "J'aurais voulu être entraîné par un type comme moi" 

« Cette chance, c’est que quand j’ai accepté de venir à Toulouse, j’ai dit au président Sadran que j’étais un adepte de l’entraînement, que les progrès on les faisait bien sûr au travers des matchs mais aussi des entraînements. Donc il y a deux séances hebdomadaires programmées pour tous les joueurs du TFC, quel que soit le calendrier, en termes de développement. Ce sont des séances sur le terrain ou en salle de musculation en fonction des progrès que l’on a dépistés chez chaque joueur. Ces séances sont individualisées, il n’est pas rare de voir cinq coaches avec des groupes de quatre à cinq joueurs sur le terrain. »

« Au TFC on s’entraîne beaucoup, à mon sens plus que ce que j’ai connu ailleurs »

« Les joueurs sont extrêmement réceptifs et c’est d’autant plus facile que ce sont pour la plupart de jeunes joueurs, poursuit Dupraz. Au TFC on s’entraîne beaucoup, à mon sens plus que ce que j’ai connu ailleurs. Tout ce que je sais, c’est que les joueurs adhèrent à partir du moment où on leur explique le bien-fondé, où ils comprennent. Ce n’est pas le tout de dispenser des séances à la volée. »

A lire aussi >> Toulouse : Dupraz a écarté Spajic… après un pile ou face

« Par exemple, depuis mon arrivée ici le président Sadran a accordé la présence d’un diététicien qui va dans les familles et qui n’a de cesse d’expliquer aux joueurs que bien sûr l’entraînement est source de développement, la récupération aussi, mais également le "carburant". Chaque joueur au TFC a un programme alimentaire qu’il observe, parce qu’on se rend compte que les joueurs ont des assiettes qui ressemblent à des celles de sportifs de haut niveau. » La recette du succès.