RMC Sport

PSG : pour son formateur, Ben Arfa peut convaincre Emery… "s’il change un peu son comportement"

Hatem Ben Arfa

Hatem Ben Arfa - AFP

Ecarté de l’équipe première par Unai Emery, Hatem Ben Arfa vit des débuts compliqués au PSG. Mais pour Claude Dusseau, son formateur à l’INF Clairefontaine, l’international français peut encore s’imposer dans la capitale s’il s’en donne les moyens.

Il l’apprécie beaucoup, mais il aurait sans doute préféré ne pas passer sa soirée assis à côté de lui en tribunes. Ce mardi soir, Hatem Ben Arfa a regardé PSG-Dijon (3-0) aux côtés de Jamel Debbouze dans les gradins du Parc des Princes. Pour la troisième fois consécutive, Unai Emery avait choisi de ne pas intégrer « HBA » à son groupe. Une situation qui agace le clan du Français, même si l’entraîneur du PSG s’est justifié en évoquant « une décision seulement sportive » et en disant que Ben Arfa était « un joueur comme les autres. » Pas de quoi paniquer pour Claude Dusseau, ancien formateur de Ben Arfa à l’INF Clairefontaine (1999-2002).

A lire aussi >> Petit : "J’ai un conseil à donner à Ben Arfa : change de représentants !" 

« Il a un nouvel entraîneur qui lui demande, comme aux autres, de s’adapter au jeu qu’il préconise, explique le technicien. Et ce n’est pas la tasse de thé d’Hatem, ni celle de quelques joueurs que je ne citerai pas qui font partie de l’effectif. Il ne fait pas partie de la première équipe mais avec 55 matchs dans la saison, ou quelques-uns de plus ou de moins, immanquablement on fera appel à lui. Mais on fera appel à lui que s’il change un petit peu son comportement. »

« Je lui ai souvent reproché de ne pas en faire assez »

Pour Dusseau, qui a connu Ben Arfa à l’âge de 12 ans, le Parisien doit simplement faire plus d’efforts. Un défaut qui date de ses jeunes années. « Comme beaucoup qui ont des qualités et qui en font moins avec un meilleur résultat que les autres, je lui ai souvent reproché de ne pas en faire assez compte tenu des qualités qu’il pouvait avoir. C’est un marathonien. Dans la mesure où il peut courir deux fois plus que les autres et de sa technique, je lui disais : "Pendant les trois-quarts du match tu auras quelqu’un sur le dos, mais comme tu vas tellement bouger il va se fatiguer et le dernier quart d’heure tu vas te balader". »

A lire aussi >> PSG : Rabiot et Thiago Motta soutiennent Ben Arfa

Impulsif au grand cœur, seul joueur à avoir invité Dusseau à un match de Coupe d’Europe, Ben Arfa est en tout cas considéré par le formateur historique de l’INF Clairefontaine comme l’un des joueurs les plus talentueux qu'il ait dirigés, avec Nicolas Anelka (« deux fois plus talentueux que Thierry Henry en jeunes ») et... Jérémie Aliadière. « Il était plus jeune que les autres et malgré son âge inférieur c’était techniquement le plus fort. A tel point que je n’étais pas toujours content car il me semblait que les joueurs le laissaient faire. En leur posant la question ils me disaient : "Mais on ne peut pas lui prendre le ballon !" ». Apparemment, Emery n’a pas encore interrogé ses défenseurs…

A lire aussi >> PSG : agacé, l’entourage de Ben Arfa veut des explications 

Alexandre Alain avec Nicolas Paolorsi