RMC Sport

Ligue 1 : le PSG déroule face à Rennes

Sans avoir besoin de forcer son talent, le PSG a facilement battu Rennes (4-0) ce vendredi en ouverture de la 36e journée de L1. Maxwell a inscrit un but splendide et Zlatan Ibrahimovic a encore soigné ses statistiques.

LES TOPS

Un PSG record 

Si les Parisiens avaient peut-être encore un peu la tête à Las Vegas, où certains d’entre eux ont passé quelques jours en début de semaine, cela ne s’est pas vraiment vu. Sérieux, ils ont fait le job en dominant de timides Rennais (4-0). Avec 89 points, ils égalent ainsi leur record de points établi lors de la saison 2013-2014. Il leur reste trois matchs (Gazélec Ajaccio, Bordeaux et Nantes) pour le battre. Ils ont aussi profité de cette soirée pour signer une 28e victoire en L1 et battre leur propre record, là aussi établi en 2013-2014.

Le bijou de Maxwell

Maxwell ne marque pas souvent. Mais lorsqu’il le fait, c’est souvent sublime. La preuve encore ce vendredi, avec sa 3e réalisation de la saison en championnat. Parfaitement servi par une remise de la poitrine d’Edinson Cavani, le Brésilien a mystifié un premier Rennais, avant de « caler » un petit pont de l’extérieur du pied à Joris Gnagnon, puis de décocher une mine du droit dans la lucarne (50e). Parfait de bout en bout.

Javier Pastore

De la pluie et beaucoup d’ennui. Voilà comment résumer les 45 premières minutes de ce PSG-Rennes. Heureusement, Javier Pastore était là pour faire passer quelques frissons. Titulaire pour la 10e fois cette saison en L1, l’Argentin a été le seul Parisien à tenter des choses, à être créatif. Des tentatives pas toujours réussies mais qui ont au moins eu le mérite d’exister. Il a été récompensé de son bon match par une passe décisive sur le 3e but de son équipe.

Zlatan Ibrahimovic

L’habitué des « tops » en Ligue 1 a encore frappé. Dangereux mais peu efficace en première mi-temps, Zlatan Ibrahimovic a réglé la mire en seconde. Et encore gonflé ses monstrueuses statistiques, avec un doublé (54e, 75e). Le Suédois en est désormais à 34 buts et 13 passes décisives en 28 matchs de championnat. De quoi donner le tournis.

LES FLOPS

Rennes décroche

Au soir de la 32e journée et de sa victoire face à Reims (3-1), Rennes était 4e et rêvait de Ligue des champions. Mais un nul et trois défaites plus tard, les Bretons ont peut-être fait une croix sur une qualification européenne. Septième à cinq points de Saint-Etienne (5e), le SRFC pourrait même perdre une place si Angers bat Marseille ce dimanche (17h). Une fin de saison typiquement rennaise…

Giovanni Sio

Cruel de ressortir une individualité dans le néant offensif rennais. Mais si Ousmane Dembélé a au moins tenté quelques percées balle au pied, Giovanni Sio n’a, lui, pas pesé du tout. Servi en début de match, l’Ivoirien a manqué de justesse technique et annihilé les rares opportunités rennaises. Un match de plus à oublier pour l’ancien Bastiais.

Thiago Motta

Peut-être le moins en vue des Parisiens ce vendredi. Associé à Stambouli et Pastore au milieu de terrain, l’Italien a encore montré qu’il terminait la saison sur les rotules et que sa technique, d’habitude si propre, en était impactée. Une mauvaise relance, plein axe, aurait pu offrir un but aux Bretons (31e).

Alexandre Alain Rédacteur