RMC Sport
en direct

Ligue 1 en direct: l'appel à "l'exemplarité" de Payet aux supporters marseillais

La joie du milieu de terrain marseillais Dimitri Payet après avoir égalisé (2-2) sur pénalty face à Lens, lors de la 8e journée de Ligue 1, le 26 septembre 2021 au Stade Vélodrome </p>

La joie du milieu de terrain marseillais Dimitri Payet après avoir égalisé (2-2) sur pénalty face à Lens, lors de la 8e journée de Ligue 1, le 26 septembre 2021 au Stade Vélodrome </p> - Christophe SIMON © 2019 AFP

Après le match nul électrique entre l'ASSE et Angers, la 11e journée de Ligue 1 se poursuit ce samedi avec Nantes-Clermont et Lille-Brest, avant un dimanche marqué par les affiches Nice-OL et évidemment OM-PSG. Suivez sur RMC Sport toutes les principales déclarations et informations liées aux clubs français.

Le message de Payet aux supporters : "Soyez exemplaires"

Dimitri Payet sur Twitter: "Marseilaises, Marseillais, bonsoir. Une fois n'est pas coutume - je n'ai pas l'habitude de m'exprimer comme ça sur les réseaux - mais ce soir, c'est important. Il y a un message important qu'il faut comprendre. Le président l'a déjà très bien fait avec la lettre qu'il a adressée à tous nos supporters qui seront au stade demain soir. Demain c'est un Classique, on sait ce que ça représente pour le club, pour la ville, pour nous les Marseillais, les joueurs. Mais il faut surtout que ça reste une fête, la fête du football, un bel événement sportif, qu'on en parle comme un grand match de football."

"Cela m'amène à ce message: supporters marseillais, demain on a besoin de vous. Je sais que les encouragements, les tifos, votre présence, tout sera réuni. Mais on a besoin de vous, on a besoin d'exemplarité. Ce slogan "A jamais les premiers" nous tient à coeur. Soyons à jamais les premiers à donner cet exemple. Que lors d'un Classique aussi important, la fête soit belle. Peu importe ce qu'il se passe sur le terrain, le score... on a besoin d'exemple. Soyons les premiers à donner l'exemple à tout le monde, à montrer qu'un Classique peut bien se passer. Sur le terrain, les joueurs, le staff, on sera exemplaires. On a besoin de vous sur ce coup-là. N'oubliez pas qu'on est en sursis, on risque de perdre un point et tous les points sont importants, ce sont des points qui vont nous manquer en fin de saison. On a besoin de tout le monde, on doit être tous ensemble. Je vous fais confiance, demain on a besoin de vous. Soyez exemplaires, soyez bien."

Marquinhos comprend les doutes de Neymar et lève l'incertitude sur son avenir à Paris

Dans un entretien au Parisien, Marquinhos revient sur les doutes de Neymar concernant la suite de sa carrière internationale, après la prochaine Coupe du monde: "Je pense que ses déclarations ont été mal interprétées. Il a juste dit qu’il ne savait pas comment il serait dans quatre ans. C’est logique, c’est loin. Moi non plus je ne sais pas comment je serai d’ici là. Neymar sait toutes les attentes qu’il y a autour de lui et il les comprend. Il a juste voulu dire qu’il était focalisé sur la prochaine Coupe du monde. Et surtout, il ne parlait que de la sélection et pas du club. Ça aussi, ça a été mal interprété. Il n’a pas l’intention d’arrêter le PSG, avec qui il est sous contrat."

OM-PSG: Le groupe olympien au complet

Jorge Sampaoli pourra profiter d'un effectif au complet pour la réception du PSG, ce dimanche (20h45). Un temps incertain après avoir une gêne ressentie face à la Lazio jeudi soir (0-0), Cengiz Ünder est bien présent dans le groupe de l'OM.

Le groupe de l'OM:

Lopez, Mandanda, Ngapandouetnbu - Saliba, Balerdi, Álvaro, Ćaleta-Car, Luan Peres, Amavi, Lirola - Rongier, Kamara, Guendouzi, Gueye, Gerson, Harit - Under, Payet, De la Fuente, Luis Henrique, Milik, Dieng

Nice-OL: le groupe de Lyon avec l’absence d’Islam Slimani

Pour la rencontre de ce dimanche à 13h les opposant à l’OGC Nice à l’Allianz Arena, l’Olympique Lyonnais ne pourra finalement pas compter sur le retour d’Islam Slimani qui était déclaré incertain pour ce match. En revanche, Anthony Lopes fait son retour après avoir purgé sa suspension face à l’AS Monaco.

Le groupe de l’OL :

Lopes, Pollersbeck, Bonnevie - Dubois, Gusto, Boateng, Da Silva, Denayer, Diomande, Emerson, Henrique – Aouar, Caqueret, Guimaraes, Keita, Paqueta, Shaqiri, Mendes – Cherki, Kadewere, Toko Ekambi

Pochettino confirme la présence de Neymar

C'est la fin de la conférence de presse. Comme indiqué par RMC Sport, Neymar sera bien disponible pour la rencontre face à l'OM. Mauricio Pochettino a confirmé la présence du Brésilien pour cette 11e journée de Ligue 1.

Pochettino sur l'écart entre le PSG et l'OM

"C'est très difficile de parler de perceptions et de choses comme ça. Je ne sais pas si c'est de manière générale ou sur des points précis."

Pochettino sur l'OM

"Marseille est une équipe agressive qui joue dans la verticalité. C'est une équipe directe quand elle récupère le ballon. Nous avons analysé l'OM et nous allons essayer d'imposer notre style de jeu."

Pochettino sur Icardi: "Il va bien"

"Icardi est un joueur fort sur le plan mental. Il n'était pas avec nous face à Leipzig mais il était à l'entraînement ce matin et il sera dans le groupe demain. Du président aux joueurs en passant par les joueurs, nous sommes tous là pour l'aider à tout moment. Il va bien, il s'est bien entraîné et il est à disposition du groupe".

Pochettino sur l'aspect défensif

"Le football est un sport où il faut marquer des buts, et il s'agit aussi d'une question d'équilibre. La préoccupation est de s'améliorer chaque jour. Nous voulons tous concéder moins de buts, ça demande du travail. Il y a des périodes où il est difficile de trouver l'équilibre. On travaille sur la cohésion de groupe pour en avoir plus."

Pochettino sur la potentielle pression face à la série en cours face à l'OM

"Chaque match est spécial, avec son histoire. Nous allons essayer de continuer sur notre chemin, c'est notre objectif principal. Nous ne pensons pas à des choses négatives ou sur l'arrêt d'une potentielle série. La seule idée est d'aller là-bas pour gagner."

Pochettino sur le contexte du match avec un stade plein

"Non, je n'ai pas de crainte. Nous savons que les débordements sont les ennemis du football. J'espère que pour le bien de tous et du football qu'il n'y aura pas de problème. J'espère qu'il y aura la rivalité et l'émotion mais que tout se passera sur le terrain."

Pochettino sur le derby

"Je crois que chaque Classique a sa propre histoire, ses émotions, à travers la culture du pays, des équipes. Chaque derby est spécial. PSG-OM, c'est plus qu'une histoire de 3 points. Il s'agit d'orgueil, de plein d'émotions. Il est indispensable de gagner. C'est fait pour gagner, pas pour autre chose. Ce serait parfait si on joue bien en plus de la victoire. Nous savons tous au club que c'est un match spécial."

Pochettino sur une défense à 3

"Oui, en tant qu'entraîneur par exemple à Tottenham, ça a été une alternative. Je l'ai déjà utilisé dans différentes périodes. C'est un système où on doit s'adapter aux qualités, comme tout. Dans le contexte du match contre Leipzig, on pensait que ça pouvait nous apporter quelque chose pour changer la dynamique et c'est pourquoi j'ai fait ce choix."

Pochettino sur la dynamique

"Chaque équipe a une dynamique. Les victoires contre Angers et Leipzig ont été importantes pour nous. Je crois que ce sont des matchs différents, avec une histoire particulière. J'ai vécu aussi ce Classique comme joueur, on sait que ce sera différent."

Pochettino sur le début de saison

"Dans l'historique d'un club comme le PSG, c'est toujours difficile après la reprise, les vacances, au début d'une nouvelle saison. les premiers mois sont toujours un peu difficiles. Je pense que l'organisation a été bonne. L'équipe croit dans la façon dont nous jouons. Sans ça, c'est impossible de gagner des matchs. Je pense que c'est un mix de tout. Tous les coachs veulent bien jouer, marquer des buts. Pour le PSG, c'est une question de gagner chaque match, pas seulement contre l'OM. Nous allons essayer de le faire."

Pochettino sur le Classique

"Bien sûr, ce ne sera pas pareil de jouer dans le Vélodrome avec les fans, c'est pareil pour le Parc des Princes. Nous savons très bien que c'est un match spécial. Vous jouez plus que pour les trois points. Vous le faîtes aussi pour la fierté et la joie. Je pense que ce sera un match excitant avec deux équipes portées vers l'attaque. Vous devez prendre des risques."

Absences confirmées pour Ramos et Paredes pour le Classique

Dans son bulletin médical ce samedi, le PSG indique le forfait pour la rencontre face à l'OM de 3 joueurs: Leandro Paredes, Sergio Ramos et Sergio Rico. Comme annoncé, le défenseur espagnol, qui n'a pas encore joué depuis le début de saison, manquera le choc de cette 11e journée de Ligue 1.

"Leandro Paredes s’est blessé au quadriceps droit lors du dernier match avec l’équipe nationale. Le retour à la compétition est prévu après la prochaine trêve internationale.

Sergio Ramos continue les entraînements individualisés sous contrôle des staff médical et performance encore quelques jours dans l’objectif du retour à l’entraînement collectif.

Sergio Rico a contracté une entorse au pouce de la main gauche lors de l’entraînement du jour. Son retour à l’entraînement est prévu dans une semaine."

La conférence de Pochettino à suivre

Mauricio Pochettino sera en conférence de presse ce samedi, à partir de 14 heures, à la veille du "Classique" face à l'OM dimanche (20h45), pour la 11e journée de Ligue 1.

Mauricio Pochettino présent à La Défense Arena pour Racing-Montpellier

Selon les informations de RMC Sport, de nombreuses personnalités sont attendues à La Défense Arena pour la rencontre de Top 14 entre le Racing 92 et Montpellier (ce samedi à 17 heures). Une partie du staff du PSG devrait assister au match, à commencer par Mauricio Pochettino et son frère. L’Argentin pourra ainsi assister à la performance de son compatriote Juan Imhoff. Ils seront accompagnés par le tennisman Stanislas Wawrinka, qui s’entraine régulièrement au camp des Loges, ainsi que les Boks, champions du monde en titre.

Caqueret sur Toko-Ekambi

"On connaît tous Karl. C'est un très bon joueur, qui nous aide beaucoup. Il est très important pour l'équipe, pour le collectif. Il a un gros volume de jeu."

Caqueret sur sa place dans le groupe

"Je continue de regarder mes matchs, de travailler. Je ne suis pas arrivé encore. Je travaille tous les jours pour avoir le plus de temps de jeu possible. Je ne sais pas si j'ai vraiment le rôle de chef d'orchestre. J'essaie de faire la transition entre l'attaque et la défense, c'est le rôle qu'un milieu doit avoir à mon avis. On apprend toujours avec des joueurs de ce niveau-là. Je pense avoir évolué sur ma concentration sur un match. Je perds toujours quelques ballons mais c'est le risque au poste de milieu. Cela ne passe pas tout le temps. J'en perds moins qu'en début de saison. J'arrive à bien aider mes défenseurs. J'ai aussi l'objectif d'être plus décisif dans les derniers mètres."

Caqueret sur l'enchaînement

"Quand on est joueur, on aime enchaîner et tout jouer. C'est plus facile pour les joueurs de ne pas se poser de questions. La récupération reste un facteur important car on enchaîne vite. On a un staff médical qui fait attention à tout ça. Tout se passe bien sur ce point là pour le moment. Ce sont des semaines chargés, avec les voyages qui peuvent fatiguer. Il faut faire attention à tous les petits détails. Il faut tout optimiser pourêtre le plus performant."

Caqueret sur les progrès

"Il y a une forte évolution par rapport à notre début de saison. On a trouvé des automatismes par rapport à cette philosophie. On presse mieux, on garde plus la balle. On s'est améliorés. On a beaucoup travaillé ce système. A force de répétitions et d'entraînements, ça nous met dedans et c'est plutôt bien."

Caqueret sur les efforts

"Peu importe le système, il faut faire toujours des efforts. Le système est assez offensif. C'est à moi, avec Bruno, de faire le relais. C'est important pour l'équipe et la sécurité."

Caqueret sur la sanction de Paqueta

"Il y a une très forte cohésion comme je le disais. On applique les règles, c'ets bien pour tout le monde. On est tous sur un pied d'égalité. C'est une règle fixée en début de saison. Il l'applique peu importe le joueur. C'est ce qu'il a fait, c'est bien pour l'équipe."

Caqueret sur son rôle

"Je me sens à l'aise avec de tels joueurs à mes côtés. J'essaie d'être le meilleur possibl. Sur les derniers matchs, ça marche mais il faut continuer comme ça."

Caqueret sur l'état d'esprit

"On a vraiment un très bon effectif, sur le terrain et en dehors. On a une cohésion importante. On se bat les uns pour les autres, c'est comme ça qu'on avancera."

Caqueret sur le dernier match contre Nice

"On a toujours en tête ce dernier match en fin d'année, c'était une grosse déception. Mais c'est du passé. Ils nous ont privé de Ligue des champions mais c'était de notre faute tout simplement. Ce match sera très important dans la continuité du championnat."

Caqueret face à Gouiri et Bard

"On va retrouver Amine et Melvin. Ce sont deux très bons amis. Je suis content de pouvoir jouer contre eux. Sur le terrain, ce seront des adversaires. Ils font une très bonne saison pour le moment. On connaît leurs qualités. On échange régulièrement sur un peu tout. C'est bien de les retrouver. C'est toujours gratifiant de pouvoir jouer avec ou contre des joueurs avec qui on a grandi. Ce n'est pas plus facile. Ils sont adaptés à un nouveau système de jeu, c'est différent. Ils nous connaissent aussi."

Caqueret sur le calendrier

"On a un très beau calendrier, on est en plein dedans. On va pouvoir juger notre niveau. Ce sont des confrontations directes, donc on va tout donner pour les trois points dimanche. Si c'est plus motivant? Chaque match est important. On se doit de gagner chaque match, on le prend comme n'importe quel autre. Il y a peut-être un peu d'excitation car Nice est devant nous au classement."

Bosz sur les relations à droite

"Ce sont des joueurs différents. Quand Karl prend le ballon, il peut vraiment dribbler en un contre un. Si Shaqiri le prend, il a un bon pied gauche. Ils ont des qualités différentes et heureusement. Avec 11 Messi, on ne gagne pas un match. Jérôme Boateng sur son premier match, ce n'était pas celui qu'on voit maintenant. C'est pareil pour Shaqiri, c'est logique pour moi."

Bosz sur Toko-Ekambi

"C'est un attaquant, il est là pour être décisif. Il a ses qualités. Il va vite, on n'a pas beaucoup de joueurs qui vont aussi vite. Il n'a pas prouvé que cette saison, aussi l'an passé. C'est un buteur. Karl a ses qualités. Il faut le protéger. Il y a des joueurs vraiment en forme mais qui ont besoin de repos. On verra quand le moment sera là pour lui. On peut aussi gérer pendant les entraînements. Je lui ai donné deux jours après le match de Monaco."

Bosz sur la marge de progression

"Il y a beaucoup de travail. Il y a la possibilité de progresser encore plus, je suis sûr qu'on l'a déjà fait depuis le début de saison. On a beaucoup progressé mais on peut encore le faire, on doit le faire. Si en fin de saison, on est au même niveau que maintenant, on ne gagnera pas les matchs. Il faut toujours progresser."

Bosz sur Paqueta

"Cela ne doit pas arriver (son retard). Il a vu les conséquences. Je pense que c'est clair. Il y a des règles pour tout le monde. Pour moi, c'est très logique. S'il n'y a pas de structure en dehors du terrain, comment je peux leur demander d'en avoir une sur le terrain? Si tu es en retard sur le pressing, tu ne pourras pas gagner les matchs. Pendant l'entraînement, je demande la concentration sinon on ne peut pas progresser. Je crois que c'est normal."

Bosz sur la mauvaise entame face à Prague

"Je ne veux pas revoir les mêmes 20 premières minutes face à Nice. Cela ne doit pas arriver mais ça peut être le cas, on connaît le football. J'espère qu'on va mieux commencer. On ne sait jamais à 100% mais j'ai des idées sur le pourquoi du comment. Je vais partager ça avec mes joueurs aujourd'hui."

Bosz sur Gouiri et Bard

"Melvin Bard, je l'ai vu pendant 3 ou 4 entraînements, je ne connais pas trop. Amine Gouiri, j'ai joué avec Leverkusen contre Nice et je l'ai bien vu, c'est un très bon joueur même s'il est très jeune. Il a déjà un bon niveau, il progresse. Mais je n'ai pas d'oeil sur leurs prestations à Nice. Cela veut dire quelque chose sur notre Académie tout de même, on a plusieurs joueurs en Ligue 1 qui sont formés ici."

Bosz sur Nice

"C'est un bon club, c'est bien car c'est un concurrent pour nous, ce sera intéressant. On voit qu'ils ont changé leur entraîneur. Vous savez mieux que moi qu'il a eu un grand succès avec Lille. Il fait le même jeu à Nice, c'est très clair comment son équipe joue, avec succès car c'est bien organisé. Ils ont pris de nouveaux joueurs et c'est une bonne équipe, il faut le dire."

Bosz sur la rotation

"On va continuer avec la rotation. Il faut regarder si on peut remplacer nos latéraux par exemple, on va le faire car je pense qu'on peut."

Bosz sur le calendrier

"Ce ne sont que des matchs durs en ce moment, comme Lens la semaine prochaine. Tous les matchs seront importants maintenant.

"Il y a des leçons à prendre", sur le match face à Prague

"Je suis sûr que la victoire fait du bien. Ce qui se passe dans la tête agit sur le corps. La victoire montre qu'on a de bons joueurs. On perdait 2-0 à PRague, ce n'est pas facile. Cela veut dire quelque chose sur l'esprit d'équipe. Je leur ai dit qu'il ne fallait pas commencer comme ça. Il y a des leçons qu'on peut prendre. J'aimerais qu'on joue bien pendant 90 minutes, pas juste sur une période. On l'a déjà fait cette saison. Si tu veux être haut dans le classement, il faut bien jouer pendant 90 minutes."

Bosz sur l'enchaînement

"Ce n'est pas un handicap, c'est dangereux. Il y a une grosse différence entre jouer à 13h ou 21h. C'est beaucoup mais c'est comme ça, il faut gérer. La récupération a commencé à Prague, où on est resté là-bas. Sinon, on rentrait à 4h du matin et ce n'est pas bien. On a essayé de bien récupérer à l'hôtel. De bien dormir, c'est le plus important. On s'entraîne cet après-midi puis on ira à Nice. Le plus difficile est l'horaire du match même s'il y a deux déplacements."

Slimani incertain

Je ne sais pas car Slimani s'est entraîné hier avec nous. Il va rejoindre le groupe aujourd'hui, on verra après l'entraînement. "

C'est parti pour Bosz

La conférence de presse de Peter Bosz commence.

Caqueret et Bosz en conférence de presse

D'ici quelques instants (à 11h15), Maxence Caqueret et Peter Bosz se présenteront en conférence de presse d'avant-match, avant le déplacement à Nice ce dimanche (13h) pour la 11e journée de Ligue 1.

La LFP réfléchit aux sanctions après les incidents à Saint-Etienne

Selon nos informations, la LFP réfléchit déjà aux sanctions suite aux incidents d’hier soir entre Saint-Etienne et Angers. Ce dossier sera abordé dès mercredi en commission de discipline. L’instance avait peur ces derniers temps du retour dans les stades de la pyrotechnie dite « festive ». Mais elle constate que celle d’hier était exclusivement « hostile ».

AP

Les conférences de presse de l'OL et du PSG à suivre ce samedi

A la veille de leur match face à Nice (ce dimanche à 13 heures), Maxence Caqueret et Peter Bosz seront en conférence de presse à partir de 11h15 ce samedi.

Ils seront suivis de Mauricio Pochettino à partir de 14 heures, à quelques heures du Classique au Vélodrome pour le PSG.

Neymar disponible pour le Classique

INFO RMC SPORT - Neymar a bien participé à une grande partie de l'entraînement avec le groupe ce vendredi matin. L'attaquant brésilien va mieux, il ne ressent plus aucune gêne aux adducteurs. Il est donc à la disposition de l'entraîneur pour le choc de ce dimanche contre Marseille.

Montpellier: Sakho espère revenir en équipe de France

Egalement interrogé sur l'équipe de France, Mamadou Sakho (31 ans, 29 sélections) a indiqué qu'à titre personnel, il n'avait pas fait une croix sur les Bleus, même s'il n'a plus été appelé depuis trois ans.

"Quand on est en activité, ça reste toujours un objectif, et pour n’importe quel joueur, qu’on joue à Caen ou à Manchester United, a expliqué le défenseur. Si ce n’était pas dans un coin de ma tête, j’aurais arrêté ma carrière cet été. Ça reste toujours un objectif oui, c’est ce qui m’aide à travailler, ce qui me donne toujours l’envie de bosser. Quand on n’a plus de carotte, d’objectif, ça ne sert à rien d’être sur un terrain de foot. J’ai 31 ans, je n’en ai pas 40, je ne vais pas me cacher. Je suis en pleine forme et je travaille pour reporter ce maillot bleu."

Montpellier: Sakho pense que Savanier aurait pu faire "une meilleure carrière" et le compare à Coutinho et Suarez

Présent en conférence de presse ce vendredi, le défenseur de Montpellier Mamadou Sakho s'est longuement exprimé sur son coéquipier Téji Savanier.

"J’ai connu pas mal de très bons joueurs, a-t-il lancé. Téji, comme je lui ai dit, pour moi c’est un 'gâchis', dans le sens où il aurait pu faire une meilleure carrière que ça. Il aurait pu jouer dans des très, très grands clubs, et ce n’est pas fini d’ailleurs, puisqu’il n’a que 29 ans. Il arrive à s’exprimer extraordinairement bien à Montpellier et sincèrement, j’espère pour lui qu’il aura la chance de côtoyer d’autres championnats dans le futur. J’aimerais le garder avec moi, mais il mérite de découvrir un niveau plus élevé, pour sa progression personnelle. C’est dommage, à 29 ans et avec un talent comme ça, de ne pas encore avoir eu la chance de jouer la Ligue des champions ou de côtoyer les meilleurs. Moi, je le mets dans mon Top 10, sincèrement."

"Est-ce qu’il a sa place chez les Bleus? Je ne suis pas sélectionneur, mais si j’avais été dans le staff de l’équipe de France, j’aurais gardé un œil sur lui. Aux Jeux olympiques il a montré tout son talent, c’est un joueur qui pourrait apporter son petit plus à cette sélection. Je me suis entraîné avec Coutinho tous les jours, avec Suarez tous les jours, et je peux vous dire que c’est un sacré talent."

Dispositif de sécurité renforcé à Saint-Etienne

Lanterne rouge de Ligue 1, Saint-Etienne reçoit ce vendredi soir Angers à Geoffroy-Guichard dans un climat très tendu. Jeudi, des supporters des Verts ont posé un ultimatum à l'entraîneur Claude Puel en lui laissant "24 heures" pour démissionner. Ce qu'il n'a évidemment pas fait.

Face à tant d’éléments contraires, la préfecture de la Loire et le club ont prévu un dispositif de sécurité renforcé pour la rencontre du jour.

La LFP cherche un fonds capable d'investir plus d'un milliard d'euros

La Ligue de football professionnel (LFP) travaille à la création de sa société commerciale et à la recherche d’un fonds d’investissement qui pourrait y entrer contre un chèque estimé entre 1,2 et 1,5 milliard d’euros.

"C’est quelque chose qui est à l’ordre du jour pour la France mais pas seulement, rappelle Olivier Létang, président de Lille, sur BFM Business. En Italie, le fonds CVC est arrivé mais les clubs ne se sont pas mis d’accord sur la répartition, donc ça ne se fera pas. En Espagne, ils ont procédé à peu près de la même façon (contre un investissement de 2,7 milliards d’euros, ndlr) mais le Real Madrid et le FC Barcelone ont refusé qu’il y ait une diminution du montant global versé par le fonds. (...) On est encore loin de l’objectif parce qu’il faut valider les critères de répartition, puis trouver un fonds qui viendrait prendre entre 8 et 12% du capital de cette société commerciale. On parle de chiffres, sous le sceau de la confidentialité, entre 1,2 et 1,5 milliard d’euros."

Le programme de la 11e journée

Ce soir :

ASSE-Angers (21h)

Samedi :

Nantes-Clermont (17h)

Lille-Brest (21h)

Dimanche :

Nice-OL (13h)

Lens-Metz (15h)

Reims-Troyes (15h)

Rennes-Strasbourg (15h)

Lorient-Bordeaux (15h)

Monaco-Montpellier (17h)

OM-PSG (20h45)

La Ligue 1 est de retour !

Bonjour à tous, bienvenue sur RMC Sport pour ce direct commenté, consacré à la Ligue 1 et aux clubs français. Après un milieu de semaine marqué par les compétitions européennes, le championnat fait son grand retour ce vendredi, pour le début de la 11e journée.

RMC Sport