RMC Sport

Ligue 1: les secrets de la réussite d'Angers

Dauphin étonnant du PSG, Angers vit un début de saison de rêve. Une réussite qui ne doit rien au hasard. Le club récolte les fruits d'un projet où le travail et la stabilité sont les maîtres mots. Dix-septième budget de Ligue 1, le SCO n'a pas énormément d'argent mais beaucoup d'idées.

Auteur d'un début de saison exceptionnel avec cinq victoires, un nul et deux défaites, Angers occupe la deuxième place de la Ligue 1 à la surprise générale. De quoi s'enflammer ? Ce n'est évidemment pas le genre de la maison. "Ce que j’espère, c’est qu’on va vivre une belle saison sans avoir l’angoisse ou la pression du maintien", ambitionne modestement Stéphane Moulin. Le maintien, le SCO l'obtient depuis cinq saisons plus ou moins aisément. Tout en ayant le dix-septième budget du championnat. Un miracle permanent qui s'explique par une méthode portée par des valeurs fortes.

La stabilité comme leimotiv 

La première est la stabilité. S'il fallait un mot définir le club angevin, on retiendrait sans aucun doute celui-là. Stéphane Moulin est en poste depuis 2011, ce qui fait de lui, le technicien le plus ancien en Europe. Saïd Chabane, le président, est à la direction depuis 2012. "Notre club démontre une grande stabilité, ce n'est pas coutumier dans le football. Elle permet une grande connaissance des hommes et du projet", explique Olivier Pickeu, manager général d'Angers depuis 2006, dans l'émission Breaking Foot sur RMC.

Travail et humilité 

Malgré les bons résultats, le SCO garde les pieds sur terre. "Nous, les anciens, on doit transmettre le message de ne jamais oublier d'où l'on vient. On est plusieurs joueurs à venir du niveau amateur. Nous avons des valeurs et de l'humilité. On ne restera très certainement pas à cette position, mais il faut croquer dans chaque match pour faire perdurer la situation actuelle", explique Romain Thomas, au club depuis 2013, avec la sagesse de celui qui a tout connu.

Son de cloche similaire chez Stéphane Moulin. "On sait très bien pourquoi on est là. Pour arriver là où on est, il faut savoir que nous devons être à 100 ou 110% parfois. Il faut qu’il y est tout un tas de paramètre qui doivent s’enchaîner en notre faveur. C’est prématuré pour moi d’évoquer un classement" atténue le coach emblématique.

Un recrutement efficace 

L'autre élément qui fascine chez les Angevins concerne le mercato. Chaque année, des plus-values sont réalisées. Et l'argent obtenu est parfaitement ré-investi sur les remplaçants. Le buteur maison Toko-Ekambi part à Villarreal pour 18 millions d'euros ? Bahoken puis Alioui assurent la relève. La pépite Reine-Adélaïde qui s'en va à l'OL pour 25 millions d'euros ? Pereira Lage fait rapidement oublier le milieu de terrain. "Nous travaillons depuis tellement d'années ensemble que je sais parfaitement quand Moulin est capable de faire passer un cap à un joueur. Puis, nous avons des cadres comme Traoré, Manceau, Thomas ou Mangani, qui permettent de faciliter l'intégration", explique Olivier Pickeu. De quoi confirmer que c'est dans les vieux pots qu'on fait les meilleures confitures.

ME avec PYL et Breaking Foot