RMC Sport

Ligue 1: Les tops et flops de la 9e journée

-

- - AFP

Dans une soirée marquée par l’interruption du match entre Nice et Nantes, Angers a réalisé la belle affaire en s’imposant face à Bastia (1-0), ce samedi lors de la 9e journée de Ligue 1. Les Angevins s’emparent ainsi de la deuxième place du championnat, à deux points du PSG.

LES TOPS

Angers, nouveau dauphin du PSG

Cinq victoires, trois nuls et une seule défaite. Le bilan d’Angers en ce début de saison force évidemment le respect. Vainqueur face à Bastia (1-0), ce samedi lors de la 9e journée de Ligue 1, les Angevins ont enchaîné un troisième match de rang sans défaite et pris provisoirement la place de dauphin du PSG. Si le SCO s’est contenté d’un petit but en deux temps de Ketkeophomphone (41e), le score aurait pu être bien plus large, sans un grand Jean-Louis Leca, qui a même stoppé un penalty d’Abdoul Camara avant la pause (43e). Qu’importe, la victoire est bien là et le surprenant promu angevin continue son petit bonhomme de chemin, prenant la 2e place de cette L1.

Guingamp garde la cadence

Guingamp va mieux, bien mieux. Après un début de saison catastrophique (trois défaites, zéro but marqué), les Bretons ont définitivement relevé la tête depuis début septembre. Vainqueur ce samedi face à Troyes (1-0), les hommes de Jocelyn Gourvennec ont enregistré leur quatrième succès en six matches (contre un nul et une défaite). Bien aidés par la malchance de ses adversaires, l’En Avant s’est montré efficace et sérieux pour faire tomber le promu grâce à un but de Sankharé ... du haut de l’épaule, provoquant la colère de Jean-Marc Furlan et ses hommes.

Germain, le doublé qui prend l’eau

Voilà une belle soirée qui a finalement tourné en eau de boudin. Auteur d’un joli doublé ce samedi soir face à Nantes, Valère Germain, auteur d’un beau début de saison, pensait avoir dépassé son meilleur total de buts sur un exercice (5 buts lors de la saison 2013-2014). D'une superbe demi-volée de l'extérieur du gauche et d’un but opportuniste, l’ancien Monégasque semblait être sur son petit nuage ce samedi soir. Mais finalement, Monsieur Fautrel est venu jouer les briseurs de belles performances. L’arbitre de la rencontre a préféré reporter cette rencontre à une date ultérieure en raison d’une pelouse détrempée et impraticable à cause d’une pluie abondante. Le score, qui était de 2-2, repartira de zéro et le doublé de l’attaquant niçois sera donc annulé.

LES FLOPS

Troyes et Ajaccio toujours à l’arrêt

Sixième matches à domicile sans victoire pour l’ESTAC (3 nuls, 3 défaites). Dans un match où ils ont cruellement manqué de réussite, les Troyens sont encore tombés ce samedi sur leur pelouse face à Guingamp (1-0). Mais dieu sait que Jean-Marc Furlan et ses hommes vont avoir des regrets après cette rencontre. Yoann Court va très certainement se remémorer cette énorme occasion manquée à la 23e minute... Seul face à Lössl, le Troyen a d’abord vu sa frappe être repoussée par le poteau droit, avant de complètement manquer sa reprise alors que le portier breton était au sol. Quand ça ne veut pas, ça ne veut vraiment pas.

Un doux refrain qui doit également résonner dans les têtes ajacciennes ce soir. Comme son homologue de l'Aube, le Gazélec Ajaccio est encore passé à côté de sa première victoire de la saison face à Toulouse (2-2). Portés par des buts de Mayi (25e) et Pujol (44e), qui n’avait plus trouvé la faille depuis 24 matches, les Corses sont malheureusement tombés sur un Martin Braithwaite dans un grand soir. Auteur d’un doublé, l’attaquant toulousain a sauvé les meubles pour le TFC, qui n’a plus gagné depuis... la première journée et sa victoire face à l’ASSE (2-1).

Mouez Hassen, une boulette qui fait tâche

Déjà ciblé par les critiques de ses supporters, Mouez Hassen n’a certainement pas arrangé son cas ce samedi soir face à Nantes (2-2), lors de la 9e journée de Ligue 1. Fébrile, voire très fébrile dans sa cage, le jeune portier niçois a effectivement vécu une très mauvaise première mi-temps, la seconde n’ayant pas pu se jouer en raison d’une pelouse détrempée à cause de la pluie. Sur le premier but nantais, le gardien de 20 ans a d’abord vu une frappe d’Iloki lui passer entre les jambes (8e), conséquence d’un placement plutôt contestable pour bien boucher son angle. Son deuxième but encaissé est en revanche impardonnable. Après une tête de Thomasson, Hassen est coupable d’une faute de main sur sa ligne, relâchant le ballon dans les pieds de l’attaquant nantais, qui a alors eu tout le temps de marquer dans le but vide. Ça commence déjà à faire beaucoup pour le remplaçant de Simon Pouplin, blessé.

A.M.