RMC Sport

Ligue 1, les tops et flops de PSG-Metz : la maladresse de Cavani, la vista de Kurzawa...

-

- - -

Ultra-dominateur, le PSG a, sans surprise, logiquement battu Metz (3-0) ce dimanche en clôture de la 2e journée de Ligue 1. Si le club de la capitale rejoint Lyon et Nice en tête du classement de Ligue 1, on retiendra surtout l’incroyable maladresse d’Edinson Cavani.

LES TOPS

Trapp a répondu présent

On ne sait toujours pas quand Unai Emery tranchera la hiérarchie des gardiens au PSG. Ou même s’il le fera. Pendant ce temps-là, en tout cas, Kevin Trapp fait le job. Et très bien même. Dimanche soir, le portier allemand a parfaitement répondu présent lorsque son équipe a connu quelques trous d’air. Devant Erding (63e), Falette (56e), face à Cohade (60e) et même sur une tête mal maîtrisée de David Luiz (69e), l’ancien portier de l’Eintracht Francfort a eu le dernier mot. Encore des points de marqués…

A lire aussi : Salibur, le calvaire d'Hubocan, les tops et flops de Guingamp-OM

Kurzawa, ça se confirme

Dans le système Emery, on le sait, les latéraux sont largement à l’honneur. Si ce schéma fait déjà le bonheur d’Aurier et de Kurzawa, c’est pour l’instant le deuxième qui en profite le plus. Ou qui le concrétise plus, tout du moins. L’Ivoirien a fait un match plein, énorme même mais c’est encore son pendant à gauche qui lui a volé la vedette, en inscrivant son deuxième but en deux journées pour le PSG. Une façon comme une autre d’envoyer un message on ne peut plus clair à Didier Deschamps à quatre jours de l’annonce de la liste des Bleus pour le match amical contre l’Italie et celui comptant pour les éliminatoires pour le Mondial 2018 face à la Biélorussie.

LES FLOPS

Cavani, dans l’axe, ça commence mal

Il n’avait pas débuté face à Bastia, car jugé trop juste par Unai Emery (il revenait de blessure). Edinson Cavani faisait ses grands débuts cette saison dans l’axe au Parc des Princes face aux Messins et cette première devrait rester dans les annales…. Mais pas comme l’aurait voulu l’Uruguayen. Le Matador a tout raté, mais alors tout. De la tête (19e), du droit… ou du gauche, à bout portant et alors que le but lorrain lui est tout ouvert (78e). Et lorsqu’on pense que l’ancien Napolitain a fait le plus dur, comme éliminer le gardien adverse, il préfère temporiser (88e), signe d’un manque criant de confiance… que son tir sur le poteau n’a pas dû arranger (41e). S’il veut prouver qu’il a l’étoffe pour suppléer Zlatan Ibrahimovic en pointe, Cavani devra (très) vite se rattraper.

A lire aussi : Jean-Michel Aulas invité de Team Duga lundi sur RMC

David Luiz avait la tête ailleurs

Il n’y a pas qu’Edinson Cavani à avoir raté son match face à Metz. David Luiz a lui aussi rendu une copie très décevante, mais évidemment pas dans les mêmes proportions que son coéquipier. Le défenseur brésilien n’a pas croulé sous le travail dimanche mais lorsqu’il en a eu, il a affiché une fébrilité inquiétante, à l’image de cette tête qui a bien failli tromper Kevin Trapp (69e). Un peu trop dilettante dans ses relances, l’ancien joueur de Chelsea a manqué d’autorité et de concentration.