RMC Sport

Ligue 1: Lille grille sa cartouche, le PSG cartonne, le titre se jouera à la dernière journée

Lille a été tenu en échec par Saint-Etienne ce dimanche, lors de l’avant-dernière journée de Ligue 1 (0-0). Dans le même temps, le PSG s’est baladé face à Reims (4-0). Un point sépare désormais les deux clubs en tête du classement. Le suspense reste total à une journée de la fin.

Il faudra attendre une semaine de plus. Pour vibrer et trembler jusqu’au bout. Lille n’a pas remporté le titre de champion, ce dimanche, au terme de l’avant-dernière journée de Ligue 1. Portés par la ferveur exceptionnelle de leurs supporters jusqu’au stade Pierre Mauroy, les joueurs de Christophe Galtier n’ont pas réussi à venir à bout de l’AS Saint-Etienne. Face à des Verts très concernés, les Dogues ont même pas mal souffert dans leur antre. Parfois fébriles, globalement peu inspirés, les partenaires de Burak Yilmaz ont semblé sous pression à l’heure d’aller chercher un titre pour lequel ils n’étaient pas programmés l'été dernier.

Le poteau de Yazici en fin de match

Résultat: ils se sont fait peur contre l’ASSE, qui a terminé à dix après la sortie sur blessure de Charles Abi. Les Lillois ont tout de même failli arracher la victoire dans les dernières minutes, mais le coup franc de Yusuf Yazici a été dévié sur le poteau par Etienne Green (90e). Au final, ils décrochent un point capital (0-0), qui leur permet de garder leur destin en mains avant leur déplacement à Angers dimanche prochain. Il faudra pour ça l’emporter absolument, à moins de compter sur un faux-pas du PSG à Brest.

Mbappé atteint la barre des 40 buts

Car dans le même temps, les Parisiens n’ont pas eu à forcer leur talent pour s’offrir le scalp du Stade de Reims. Sous un ciel pluvieux, les joueurs de Mauricio Pochettino ont rapidement fait la différence au Parc des Princes. Privés d’Idrissa Gueye et Abdou Diallo, forfaits de dernière minute, ils s’en sont remis à Kylian Mbappé pour faire sauter le verrou adverse. Le champion du monde 2018 a logiquement obtenu un penalty dès la 13e, en voyant sa frappe détournée de la main par Yunis Abdelhamid. M. Turpin a décidé d’exclure le capitaine rémois sur l’action. Neymar s’est chargé de transformer avec son insolente facilité. De quoi plier le suspense d’entrée Porte d’Auteuil.

D’autant que le PSG a livré une copie séduisante dans son jardin, là où il a si souvent pêché cette saison. Mbappé a doublé la mise sur une passe en retrait coupable de Thomas Foket (24e). Un cadeau qui a permis au meilleur réalisateur de Ligue 1 d’inscrire son 40e but de la saison (toutes compétitions confondues). Le meilleur total de sa carrière. L’attaquant de 22 ans aurait même pu améliorer encore ses stats avec un peu plus de réussite dans ses derniers gestes. Après une pléiade d’occasion chaudes, dont une frappe sur le poteau d’Ander Herrera (59e), Paris a finalement alourdi le score grâce à une tête de Marquinhos sur corner (68e) et une frappe en pivot de Moise Kean (89e). De quoi revenir à un point du Losc en tête du classement (le plus petit écart entre les deux premiers à ce stade de la saison depuis 2002) et rêver de conserver sa couronne. En espérant un coup de main des Angevins dans une semaine.

Monaco n’y croit plus vraiement

A moins d’un très improbable scénario dans lequel Monaco viendrait coiffer tout le monde au poteau. Les joueurs de la Principauté, vainqueurs du Stade Rennais (2-1), peuvent encore être sacrés en cas de déconvenue majeure de Lille et Paris lors de la dernière journée. Ce serait le renversement le plus dingue de l’histoire de la L1.

https://twitter.com/AlexJaquin Alexandre Jaquin Journaliste RMC Sport