RMC Sport

Ligue 1 : Monaco-OM-Saint-Etienne, un podium pour trois

La grande soirée de la 37e journée a rendu son verdict. Outre le sacre du PSG, l’OL a officialisé sa deuxième place, Bordeaux la sixième, et Monaco, Marseille et Saint-Etienne ne se lâchent pas dans la lutte pour la troisième place. Le point sur les enseignements du jour dans la course à l’Europe.

Lyon, la Ligue des champions en récompense

Ce n’était plus qu’une formalité. Mais il fallait assurer le coup, juste au cas où. Mission accomplie. Accroché par Bordeaux pour la dernière de la saison à Gerland (1-1), Lyon a pris le petit point qui assure pour de bon sa deuxième place. Une récompensé méritée après la belle saison des hommes de coach Hubert Fournier. Symbole d’un exercice où la jeunesse a porté l’OL, c’est Nabil Fekir qui répondait à Enzo Crivelli pour le but de l’égalisation et de la C1. La treizième réalisation du néo-international tricolore en championnat cette saison. Pour la première fois depuis la saison 2011-2012, Lyon va retrouver les joutes endiablées et les lumières de la Ligue des champions. Gerland avait bien mérité ça pour sa sortie.

Monaco, Marseille et Saint-Etienne : la lutte continue

Trois équipes en deux points avant la 37e journée. Et toujours le même scénario avant la 38e. La course à la troisième place et au ticket pour le tour préliminaire de la Ligue des champions n’aura fait aucune victime ce samedi soir. Si Monaco aura eu du mal à faire le boulot, avec un succès 2-0 long à se dessiner devant un Metz pourtant relégué grâce notamment au neuvième but de la saison en championnat de Bernardo Silva (également passeur pour Valère Germain et qui a maintenant marqué six buts lors des six dernières journées !), Marseille s’est régalé à Lille pour sa troisième victoire consécutive : 4-0 avec des buts signés Gignac, Fanni, Alessandrini et Ayew. Cela semble anodin mais cela permet aux Phocéens d’augmenter leur avantage sur les Monégasques sur le plan de la différence de buts (+31 contre +24). Et cela pourrait compter dans une semaine… Le troisième larron, Saint-Etienne, aura longtemps cru être éjecté de cette bataille pour le podium. Quarante minutes exactement entre l’égalisation de Duhamel pour l’ETG et le penalty du 2-1 signé Max-Alain Gradel (auteur du doublé, ce qui porte son total de la saison en L1 à 15 buts). Avec cette victoire, les Verts restent à égalité avec l’OM, derrière à la différence de buts, eux aussi à deux longueurs de l’ASM. Tout se jouera donc samedi prochain. Au programme ? Déplacement à Lorient pour Monaco. Réceptions de Bastia pour Marseille et de Guingamp pour Saint-Etienne. Faites vos jeux.

Bordeaux va encourager Paris

Montpellier a perdu chez lui contre le PSG (1-2). Bordeaux a ramené un nul de Lyon (1-1). Résultat ? Avec six points de retard sur le cinquième et quatre longueurs d’avance sur le septième, les Girondins ne bougeront plus de la sixième place. Direction les joutes continentales et le tour préliminaire de la Ligue Europa ? Oui. Enfin, si la logique est respectée. Car pour voir cette sixième marche mener aux joutes continentales, il faut encore une condition : voir Paris remporter la finale de la Coupe de France le 30 mai prochain contre Auxerre. Les Bourguignons n’étaient déjà pas favoris contre les Parisiens, et c’est un euphémisme. Alors si en plus toute la Gironde se met à encourager les champions de France… Comme quoi, tout le monde n’est pas toujours derrière le Petit Poucet.

A.H.