RMC Sport

Ligue 1: Nantes retrouve des couleurs, Rennes, Bordeaux et Montpellier calent

-

- - -

Grâce à un but salvateur de Sala, Nantes renoue avec le succès aux dépens de Troyes (1-0). Une victoire importante des Canaris alors que Rennes et Montpellier ont été accrochés par Saint-Etienne (1-1) et à Lille (0-0). Bordeaux, tenu en échec par Angers (0-0), n’avance plus. Dijon n’est pas parvenu à s’imposer devant Amiens (1-1).

Nantes-Troyes (1-0) : Sala fait redémarrer le moteur

Longtemps ils ont buté sur une équipe troyenne au bord de l’asphyxie mais tenant bon jusqu’au bout. Au ralenti voire carrément à l’arrêt depuis le 4 février dernier et les cinq matches consécutifs sans victoire en championnat, les Nantais ont obtenu leur délivrance en toute fin de match, au bout du bout, grâce à leur buteur maison et homme providentiel, Emiliano Sala, auteur de son 6e but de la saison dans le money time (86e). Grâce à ce sujet étriqué mais précieux – le 11e cette saison sur ce score -, Nantes reprend la 5e place, devant la meute de concurrents (Rennes, Montpellier), tous tenus en échec ce samedi. Et enfonce un peu plus Troyes, auteur d’une troisième défaite de rang en L1.

Rennes-Saint-Etienne (0-0) : un nul qui n’arrange vraiment personne

Forts de quatre matches sans défaite d’un côté et de six de l’autre, Rennais comme Stéphanois avaient des arguments à faire valoir et des ambitions à afficher sur la pelouse du Roazhon Park ce samedi soir. Mais à l’arrivée, les deux équipes se sont neutralisés, Sarr en toute fin de match (86e) répondant à l’ouverture du score de Subotic (35e). Un résultat qui semble logique, finalement, au vu de la débauche d’efforts fournis par les hommes de Sabri Lamouchi pour revenir dans la partie. Mais un résultat qui n’arrange personne finalement. Rennes (6e) cale au mauvais moment puisque Nantes a retrouvé des couleurs et Montpellier s’est lui aussi pris les pieds dans le tapis à Lille. Saint-Etienne, en cas de succès, aurait pu revenir dans la première partie de tableau. Les Verts sont 11es.

Bordeaux-Angers (0-0) : l’effet Poyet a vraiment vécu

Transfigurés lors de l’arrivée de Gustavo Poyet sur le banc de touche à la place de Jocelyn Gourvennec, les Girondins de Bordeaux calent sérieusement depuis presque un mois et leur déplacement à Marseille (défaite 1-0). Tenue en échec par Nice (0-0) et battue à Monaco (2-1), la formation girondine s’est cassée les dents devant Angers (0-0), malgré une seconde période à leur main mais stérile au tableau d’affichage. En face , les hommes de Stéphane Moulin auraient pu réaliser une opération très juteuse avec plus de réalisme, notamment de la part de son goleador Toko Ekambi (42e). Mais le SCO a le mérite de grappiller des points vitaux pour son maintien.

Lille-Montpellier (1-1) : Montpellier cale, Lille craque

Dans la course à l’Europe et à la cinquième place, le déplacement de Montpellier chez un Losc toujours aussi malade constituait une formidable opportunité de mettre la pression sur la concurrence. Il aurait fallu pour cela l’emporter, ce que les joueurs de Michel Der Zakarian n’ont pas su faire ce samedi, surpris contre le cours du jeu par Pepe (41e) juste avant la pause. Le MHSC finira par revenir dans la partie à l’heure de jeu grâce à Roussillon (64e). Les Montpelliérains n’auront pas eu le temps d’être frustrés au coup de sifflet final, de même que les Lillois : une fois le match terminé, la pelouse du stade Pierre Mauroy a été envahi par les supporters. Ces derniers ont foncé sur les stadiers et les joueurs. Des échanges de coups ont été donnés avant que ces mêmes supporters scandent : « Mouillez le maillot ». Lamentable et inutile pour un Losc plus que jamais proche de l’explosion.

Dijon-Amiens (1-1) : le DFCO rate le coche

Avec les nuls de Bordeaux et de Saint-Etienne, Dijon avait un petit coup à jouer samedi soir dans la course aux places d’honneur et qui sait dans la lutte aux places européennes. Mais le DFCO a raté le coche, concédant l’ouverture du score à Amiens (45e+2, Konaté) juste avant la pause, avant de revenir dans la partie grâce à Saïd (69e). Les Bourguignons, dominateurs, ont multiplié les centres et situations dangereuses, sans jamais parvenir à faire la différence et à faire basculer la rencontre en leur faveur. En revanche, c’est évidemment un bon point de pris pour les Picards, à deux points du 18e et barragiste Troyes.

VIDÉO. Benarbia heureux de l'évolution de Nkunku

A.D