RMC Sport

Ligue 1: Puel déplore le manque d'anticipation des instances du foot français face au coronavirus

Dans un entretien accordé à France tv Sport, Claude Puel est revenu sur le début de saison chaotique en Ligue 1. Si plusieurs matchs ont déjà été reportés, en raison notamment de la pandémie de coronavirus, l'entraîneur de Saint-Etienne fustige d'ailleurs, à ce propos, le manque d'anticipation des instances du football français.

La saison 2020-2021 de Ligue 1 a officiellement débuté depuis le 21 août dernier. En pleine crise sanitaire liée à la pandémie de coronavirus, certaines rencontres des deux premières journées ont déjà dû être reportées. C'est ainsi notamment le cas du match de la première journée opposant l'OM à Saint-Etienne, qui sera finalement joué le 17 septembre prochain (21h).

L'ASSE avait finalement débuté ce nouvel exercice, ce dimanche, par un succès face à Lorient (2-0). Ce mardi, interrogé par France tv Sport, Claude Puel est revenu sur cette programmation du championnat de France déjà bien perturbée.

Saint-Etienne n'a pas été épargné par le coronavirus

Pour l'entraîneur stéphanois, les instances dirigeantes du football français ont fait preuve d'un manque certain d'anticipation, face à cette crise sanitaire plus qu'inédite. L'ancien technicien de Nice aimerait que les instances s'y prennent autrement: "C'est une période très difficile pour tout le monde, il y a des mesures sanitaires, le respect de la santé des joueurs, du staff est primordial, mais nos instances doivent se pencher et regarder tous les cas de figure, anticiper et édicter des règles." Dans le club du Forez, les joueurs sont testés deux fois par semaine.

En fonction des résultats, il faut ensuite s'adapter entre les différentes mises en quatorzaine, les entraînements individuels et parfois aussi le manque d'entraînement collectif: "Nous techniciens, joueurs, on est dans l'anticipation permanente. D'un jour à l'autre, on peut passer d'un entraînement collectif à individuel, être privé de certains joueurs et disputer un match sans avoir fait d'entraînement collectif ou sans avoir travaillé les aspects techniques ou tactiques. On prépare les joueurs pour."

Depuis le début de la crise, Saint-Etienne n'a pas été épargné par le Covid-19: "On a eu des cas avec Wahbi Khazri, avec Miguel Trauco, par exemple. Les joueurs sont alors en quarantaine, à l'isolement, ils doivent reprendre toute une batterie de tests. C'est pesant."

MM