RMC Sport

Ligue 1: Rami révèle s'être fait chambrer par un arbitre lors d'un match de l'OM

Adil Rami, à l'occasion d'un débat sur l'arbitrage dans Top of the Foot sur RMC ce mercredi, a révélé s'être fait chambrer par un arbitre lors d'un match avec l'OM. Celui-ci lui aurait notamment dit: "Concentrez-vous, vous êtes en train de vous faire taper".

Un arbitre ne devrait pas dire ça. Dans Top of the Foot sur RMC, mercredi soir au cours d'un débat portant sur le comportement des hommes en noir sur les pelouses de Ligue 1, Adil Rami a révélé une anecdote surprenante datant de l'époque où il évoluait à l'Olympique de Marseille (2017-2019). Le champion du monde de 35 ans affirme qu'un arbitre l'avait quelque peu provoqué sur le niveau de jeu de son équipe. 

"À Marseille, on jouait contre je ne sais plus qui. On perdait et l'arbitre était M. Duhamel, si ma mémoire est bonne. Il arrêtait pas de nous chambrer. Ça m'a m'avait marqué, parce qu'il disait: «Taisez-vous», «C'est pas de ma faute si vous vous faites tourner», «Concentrez-vous, vous êtes en train de vous faire taper» ou d'autres trucs dans le genre", s'est souvenu Adil Rami. "C'est vrai que ça arrive", a acquiescé Jérôme Rothen, membre de la Dream Team RMC Sport. 

"Ça rend fou et on n'arrive plus à se contrôler, a repris Adil Rami. Je pars du principe que l'énervement n'est pas le meilleur conseiller, j'essaie de prendre sur moi et de me dire que les arbitres font partie de la famille du football et que c'est comme ça". 

"Des insultes, il y en a encore"

Pour Jérôme Rothen, réagissant à l'origine aux propos de Clément Grenier déplorant des propos "agressifs" et inappropriés de l'arbitre de Rennes-Lille, les micros sont la solution pour améliorer la relation entre les officiels et les footballeurs: "Quand j'ai débuté ma carrière, il y avait moins de contrôle, moins de caméras, donc ils se lâchaient d'autant plus. (...) Des insultes, il y en a encore de la part des arbitres. (...) Le seul remède, c'est de mettre des micros, et que ce soit diffusé. En plus, ça va tempérer les joueurs, qui se dit qu'il sera rattrapé par la patrouille s'il dépasse les bornes". 

L'ancien ailier du Paris Saint-Germain déplore au passage que les arbitres ne se comportent pas de la même façon sur la scène européenne: "La vraie différence, c'est en coupe d'Europe. Les arbitres français, qui pour certains font les cadors dans notre championnat, ce sont des agneaux quand ils vont arbitrer des gros matchs européens. Ce n'est pas possible de changer d'état d'esprit comme ça". 

JA