RMC Sport

Ligue 1: Rivère appelle à jouer collectif pour solder les comptes de la saison

Invité de Team Duga ce mardi sur RMC, Jean-Pierre Rivère s'est montré satisfait de la décision du gouvernement de ne pas autoriser la reprise de la saison 2019-2020 de Ligue 1 à cause de la pandémie de coronavirus. Le président de l'OGC Nice espère que le football français jouera la carte du collectif dans les discussions sur les solutions économiques et sportives à trouver.

"Un soulagement, malgré tout". Jean-Pierre Rivère considère "très sage" et "responsable" la décision du gouvernement de ne pas autoriser la reprise de la saison 2019-2020 de la Ligue 1 et des autres compétitions sportives professionnelles d'ici le mois d'août, compte tenu de la pandémie de Covid-19. "Je ne cache pas qu'on avait un peu d'appréhension à reprendre les entraînements dans des conditions assez aléatoires et très floues. Ce n'est jamais très agréable d'engager la santé de nos joueurs et de notre staff avec beaucoup de problématiques et d'inconnues. (...) Je n'étais vraiment pas à l'aise avec cette reprise", estime le président de l'OGC Nice, dans une interview accordée mardi à Team Duga sur RMC.

"Après, ça pose beaucoup de problèmes", relève-t-il néanmoins. Non seulement sur le plan sportif, à cause du classement final à déterminer avec les qualifications pour les compétitions européennes, mais aussi sur le plan économique puisque certains clubs font face à des difficultés de trésorerie. Jean-Pierre Rivère espère que le football français va faire "en sorte que le collectif l'emporte", en trouvant des solutions qui conviennent au plus grand nombre.

Une décision "collégiale" pour le classement final

"Si on se pose tranquillement et tous ensemble, on va trouver les solutions. Elles ne sont pas simples, admet le dirigeant niçois. Mais ça fait partie de notre rôle de chef d'entreprise. (...) Notre championnat se joue à vingt, pas à douze. Il est nécessaire de regarder au-delà de sa priorité du moment".

Pour le classement final de la Ligue 1 2019-2020, "il y aura une décision collégiale avec une majorité qui se dégagera", prévient le président, désireux que le choix final soit "respecté par tout le monde". Y compris par ceux qui seraient défavorisés, notamment sur le plan des qualifications pour la Ligue Europa. Jean-Pierre Rivère l'assure: "Dans nos réflexions, je ne vais pas réfléchir OGC Nice mais football français".

Julien Absalon