RMC Sport

Ligue 1: un doublé de Dolberg contre Strasbourg place Nice en tête

Auteur d'un doublé, Kasper Dolberg a été le grand artisan de la victoire de l'OGC Nice ce samedi sur la pelouse de Strasbourg (2-0). Avec six points en deux matchs, les Aiglons prennent provisoirement la tête de la Ligue 1.

Le doublé réussi le week-end dernier par Amine Gouiri contre Lens (2-1) lui a visiblement donné des idées. Après son jeune coéquipier, Kasper Dolberg a, à son tour, marqué à deux reprises pour offrir une deuxième victoire de rang à l’OGC Nice en Ligue 1.

Tombeurs de Strasbourg (2-0) ce samedi soir à la Meinau, les Aiglons s’emparent provisoirement de la tête du classement. Le podium est complété par le Stade Rennais, tombeur de Montpellier (2-1) dans l’après-midi, et le Nîmes Olympique, qui se rendra à Nantes dimanche (15h).

Sans Youcef Atal, Hicham Boudaoui et Alexis Claude-Maurice, tous blessés, les hommes de Patrick Vieira ont profité de deux grosses erreurs de Lamine Koné pour ouvrir le score. Le capitaine strasbourgeois a d’abord manqué son contrôle, avant de découper le jeune Eddy Sylvestre, titulaire pour la première fois de sa carrière en Ligue 1 le jour de ses 21 ans. Dolberg s’est chargé de transformer le penalty en prenant Eiji Kawashima à contre-pied (37e).

Devant au score après une première période marquée par une pluie de cartons jaunes (un pour Strasbourg, six pour Nice), les visiteurs ont fait le break à l’heure de jeu. Gouiri est venu gratter le ballon dans les pieds de Kenny Lala, a avancé balle au pied et s’est appliqué pour trouver son compère d’attaque.

L'inspiration de Dolberg

Sa passe a été effleurée par Ibrahima Sissoko, mais le cuir a tout de même filé jusqu’à Dolberg, qui a su faire preuve de sang-froid pour ajuster Kawashima d’un joli ballon piqué (59e). Comme relevé par Opta, aucun joueur de Ligue 1 n'a marqué plus de buts que lui (8) en 2020.

Thierry Laurey a bien tenté de réveiller son équipe en utilisant la nouvelle règle permettant d'effectuer cinq changements. Sans succès. Malgré leurs efforts au pressing et leur débauche d’énergie, les Alsaciens ont manqué de précision à la construction et de créativité pour inquiéter des Niçois appliqués.

La seconde période a également été marquée par l’entrée en jeu de l’ancien Lillois et Monégasque Rony Lopes, de retour en Ligue 1 après une saison compliquée au FC Séville. Le Portugais et ses coéquipiers tenteront de décrocher une troisième victoire de suite sur la pelouse de Montpellier après la trêve internationale. Strasbourg, déjà défait par Lorient (3-1) lors de la première journée et désormais 18e, se déplacera à Saint-Etienne.

RR