RMC Sport

Ligue 1: un nul de folie à Lens, Angers écrase et enfonce Nîmes

Quatre matchs à 15h ce dimanche en Ligue 1, et du spectacle un peu partout. Si Metz et Dijon se sont quittés sur un nul serré (1-1), Lens et Reims se sont rendus coup pour coup (4-4), alors que Nantes s'est imposé à Lorient (2-0) et qu'Angers a écrasé un Nîmes bien mal en point (5-1).

Metz-Dijon (1-1): du mieux pour le DFCO, mais toujours pas de victoire

Pas d'électrochoc pour le DFCO. Quelques jours après avoir remercié son entraîneur Stéphane Jobard, ainsi que le directeur sportif Peguy Luyindula, Dijon a affiché un meilleur visage à Metz, et a même cru pouvoir décrocher son premier succès de la saison quand il a ouvert le score en première période grâce à Baldé (1-0, 13e). Sauf que Metz a égalisé quelques minutes plus tard (1-1, 21e).

A noter que les deux formations ont loupé un penalty (Nguette d'abord, Chouiar ensuite), une première cette saison. Dijon reste donc bon dernier avec 4 points en dix journées. Metz est 8e.

Lens-Reims (4-4): les Sang et Or proches de signer l'une des remontées de la saison

Incroyable scénario à Felix-Bollaert. Après trois semaines sans jouer, à cause d'un coronavirus ayant touché plus d'une dizaine de joueurs, on se demandait dans quel état physique allait être le RC Lens ce dimanche pour sa reprise. Vu le scénario de la rencontre, il semble très bien se porter. Mené 4-2 par Reims après un doublé de Boulaye Dia, deux erreurs de Jean-Louis Leca, et un CSC de chaque côté, le club artésien a réussi à accrocher le nul grâce à un doublé de Florian Sotoca, buteur à la 90e (4-3) puis à la 91e, sur une jolie tête décroisée (4-4).

Lens s'est même vu l'emporter quand l'arbitre a sifflé pénalty à la 93e pour une main d'Abdelhamid... avant de changer d'avis sur intervention du VAR. Les Sang et Or laissent donc échapper des points à la maison pour la première fois de la saison, mais ils s'en contenteront. Les voilà 11e avec deux matchs en moins, alors que Reims est 16e.

Nîmes-Angers (1-5): les Crocodiles s'enfoncent un peu plus

Nîmes est à la dérive. Vainqueur du derby contre Montpellier début octobre (1-0), le club gardois avait depuis enchaîné trois défaites en Ligue 1, ce qui avait particulièrement agacé son entraîneur Jérôme Arpinon. Mais désormais, c'est bien le technicien qui se retrouve menacé... Parce que les Crocodiles ont concédé un revers de plus, et qu'ils ont bu la tasse face à Angers, en encaissant un but de Pereira Lage au bout de 40 secondes de jeu (1-0), avant que Bahoken ne creuse l'écart en gagnant très (trop) facilement un duel avec Briançon (2-0, 23e).

Un Bahoken qui a ensuite signé un doublé (3-0, 56e) sur une action où il a été signalé hors-jeu par l'arbitre de touche et où Reynet s'est arrêté. Sauf que l'arbitre central, lui, n'avait pas sifflé... Si les locaux ont protesté, cela n'a franchement pas bouleversé la rencontre, tant les Nîmois ont affiché des lacunes. D'ailleurs, Diony en a mis un de plus en fin de match sur penalty (4-0, 82e), avant deux derniers buts de Koné (4-1, 90e+2) et Cabot (5-1, 90e+4). Nîmes reste donc bloqué à la 18e place, alors qu'Angers, grâce à cette troisième victoire consécutive à l'extérieur, grimpe au 7e rang en attendant la fin de la 10e journée.

"Je ne me sens pas trahi, a assuré Arpinon après la partie. Les joueurs mettent de l’investissement, ils sont jeunes… Même ceux qui sont sortis du groupe ont envoyé des messages d’encouragement, je trouve ça bien. Il y a des cycles où ça se passe bien, des cycles où ça se passe mal. Il faut essayer de redresser la tête. (…) On va récupérer tout le monde durant la trêve, elle va faire du bien. Avant de marquer des buts il faut essayer de ne pas en prendre. On va travailler là-dessus, sur la solidité défensive."

Lorient-Nantes (0-2): les Canaris ont pris leur temps, mais se donnent de l'air

Deux mal-classés, et un vainqueur... nantais. Battu par le PSG la semaine passée (3-0), le FC Nantes est parvenu à réagir pour rapporter trois points de son court déplacement à Lorient. Les occasions les plus dangereuses ont d'abord été pour les Merlus, mais Lafont a gagné un duel précieux avec Wissa (40e), avant de voir une volée de Marveaux s'écraser sur son poteau (72e).

Et dans le money time, les Canaris ont su accélérer pour marquer à deux reprises, d'abord par l'intermédiaire de Bamba (1-0, 80e), avant que Blas ne fasse le break dans la foulée (2-0, 83e). Nantes se donne un peu d'air et remonte au 14e rang. Lorient, 17e, est au bord de la zone rouge.

CC