RMC Sport

Ligue 1 : Yoann Gourcuff, Bastia, la défense bordelaise… les tops et flops de la 2e journée

-

- - -

Il y a eu du spectacle lors du deuxième multiplex de la saison 2016-17 de Ligue 1. Toulouse et Bastia ont respectivement étrillé Bordeaux (4-1) et Lorient (0-3) tandis que Yoann Gourcuff a contribué au premier succès cette saison du Stade Rennais. Les tops et les flops de la soirée.

TOPS

Yoann Gourcuff soulève le Roazon Park

L’image va faire le tour des télés spécialisées ce week-end : Gourcuff père et fils s’étreignant au bord du terrain du Roazon Park. Un cliché fort pour une performance pas moins importante de l’ancien Lyonnais. En reprenant avec succès un centre en retrait de Romain Danzé (1-0, 23e), Yoann Gourcuff n’a pas fait que mettre les Bretons dans le bon sens face à Nancy. Il a mis les siens sur la voie de leur premier succès de la saison, que les Rouge et Noir n’entérineront qu’en fin de match grâce à Giovanni Sio (2-0, 81e).

A lire aussi : pour Christian Gourcuff, Yoann doit jouer devant

Diop-Jullien, tontons flingueurs

Ils avaient brillé par leur impact physique et leur détermination. Le week-end dernier, Issa Diop et Christopher Jullien avaient largement contribué au bon point pris par Toulouse sur la pelouse de Marseille (0-0). Cette fois, ils ont concrétisé la domination du TFC, vainqueur du derby de la Garonne aux dépens de Bordeaux (4-1). Le deuxième, qui avait l’habitude de faire trembler les filets la saison dernière en Ligue 2 (9 en 34 matches) a ouvert son compteur en Ligue 1 en inscrivant le deuxième but des siens, non sans avoir réalisé un retour plein d’autorité sur Menez (30e). Il ne restait plus à Martin Braithwaite d’enrober le tout avec un doublé bien mérité (68e, 82e).

Bastia, c’est de la dynamite

On avait vu quelques bribes du potentiel offensif des Corses face au PSG. Cette fois, les Bastiais se sont lâchés et c’est Lorient qui en a essuyé les plâtres. Un Saint-Maximin intenable (0-1, 25e), un Bifouma virevoltant et un Crivelli accrocheur et batailleur (0-2, 38e ; 0-3, 82e) ont fait sauter la banque bretonne, incapable d’endiguer les vagues bleues. A l’arrivée, cela fait 3-0 pour des Corses (5es) qui devront confirmer cette embellie offensive à l’extérieur, sur la pelouse de Caen.

A lire aussi : Lyon a invité au Parc OL un jeune fan refoulé à Nancy

Chuttt, Nice engrange

Sans faire de bruit, l’OGC Nice de Lucien Favre a signé un deuxième succès consécutif en Ligue 1. Comme face à Rennes, la marge est minimale (1-0), face à des Angevins volontaires mais maladroits mais l’essentiel est là : les trois points, acquis grâce à un but de Plea (4e). Et voilà les Aiglons provisoirement deuxièmes de Ligue 1, à égalité de points avec le leader lyonnais mais avec une différence de buts inférieure (+5 pour l’OL, +2 pour Nice)

FLOPS

Lorient voit encore rouge (et deux fois même)

Comme la semaine dernière, Lorient a perdu, cette fois à domicile contre Bastia (0-3). Et comme la semaine dernière, Lorient a vu rouge… mais pas qu’une fois. Il y a d’abord eu l’exclusion à la demi-heure de jeu de Didier N’Dong, puis le « craquage » de Benjamin Jeannot. Entré en jeu à la 63e, ce dernier a retrouvé les vestiaires un quart d’heure après (78e), pour avoir poussé l’arbitre de la rencontre, qui venait de siffler un penalty litigieux aux Bastiais. Les Merlus, bons derniers avec zéro point, n’ont pas encore démarré leur saison. Et les choses pourraient empirer en fonction de la nature de la suspension à venir de Jeannot.

Nancy, c’est encore trop tendre

On joue la 58e minute du match entre Rennes et Nancy. A la suite d’une faute de main de Benjamin André, l’ASNL a une occasion en or d’égaliser. Mais Anthony Robic rate complètement le cadre. Un manque de lucidité que les Lorrains vont payer cher en fin de match, en encaissant un nouveau but breton signé Giovanni Sio (81e). De quoi avoir des regrets, vraiment. Le retour en Ligue 1 semble déjà très compliqué pour les hommes de Pablo Correa, tout comme pour Dijon, battu à Lille (1-0), et qui n’a pas non plus enregistré le moindre point en deux matches.

A lire aussi : la patte gauche de Boschilia, les courses d'Harit : les tops et flops de Nantes-Monaco

La défense bordelaise

Elle avait déjà donné des frayeurs à Jocelyn Gourvennec lors de la première journée, qui avait vu des Girondins enthousiasmants l’emporter devant Saint-Etienne (3-2). Mais cette fois, ça n’est pas passé. Mais alors pas du tout. Mauvais alignements, relances ratées, absence de marquage, la défense girondine a tout fait face à des Toulousains qui n’en demandaient certainement pas tant. Un récital que les joueurs au scapulaire ont payé au prix fort (4-1), incapables de reprendre leurs esprits ni même de poser véritablement le pied sur le ballon. Une claque magistrale, appuyée par l’expulsion en fin de match de Nicolas Pallois (90e+3).