RMC Sport

Lille: Rami raconte la gifle reçue par Hazard à cause d'une coupe de cheveux

Adil Rami s'est souvenu d'une énorme gifle assénée par Franck Béria envers Eden Hazard lors de ses débuts avec Lille.

L'anecdote est connue mais elle a marqué l'effectif de Lille de l'époque. Adil Rami, ancien défenseur du club (2006-2011), est revenu sur la baffe infligée par Franck Béria à son jeune coéquipier d'alors, Eden Hazard. 

"Je vois Eden avec la joue rouge"

"Je n’ai pas compris ce qui s’est passé, confie Rami dans une interview à la RTBF. J’ai entendu une sacrée baffe, je vais dans le vestiaire, je vois Eden avec la joue rouge. Eden ce n’était pas un fouteur de merde, tout le monde l’aimait. A côté, je vois Franck Béria qui était tendu. Puis j’entends qu’Eden avait chambré Béria sur sa coiffure. Problème, la femme de Béria était également présente. Quand Eden a tendu la main pour lui dire bonjour, il a pris un retour de flamme."

Grégory Tafforeau, latéral gauche de l'équipe à ce moment, avait déjà conté cette histoire dans 'Le Vestiaire' sur RMC Sport en 2017. "Depuis la salle de musculation, j'entends que le ton monte et j'entends un gros clac, avait expliqué l'ancien défenseur. J'entre et je vois Eden se tenir la joue et Franck Béria, une crème, les yeux injectés de sang."

Plestan, aussi, l'avait frappé

S'il avait bluffé tous ses partenaires quand il a rejoint très jeune l'effectif pro, l'international belge a aussi provoqué quelques grincements de dents auprès des cadres. Nicolas Plestan, ancien défenseur, y était aussi allé d'une baffe sur Hazard. 

"Il était jeune et arrivait dans le vestiaire en dilettante, s'était souvenu l'ancien Monégasque dans Le Vestiaire en 2017. Il s'entraînait en CFA, puis avec les pros. Il parlait mal sur nous quand il redescendait avec la CFA. Un matin, il était arrivé en me tendant la main et je lui avais dit: 'tu me serres la main mais tu me fracasses dans le dos'. C'est un bon mec Eden mais là, il me 'tchip' (bruit avec la langue et les lèvres dégageant une forme de dédain, ndlr) et je lui ai mis une gifle. Ce n'est pas une fierté mais ça fait partie de la vie de vestiaire. Pour moi, il y eu un manque de respect et il avait déjà manqué de respect à un autre joueur, Franck Béria, quinze jours avant. Le lendemain, on s'est redit bonjour, l'histoire s'est passée et il ne m'en a jamais tenu rigueur. C'est quelqu'un que j'appréciais, c'était un mec super charmant qui s'est mis à bosser."

>> Ne manquez pas les chocs de Ligue 1 Uber Eats grâce au pass RMC SPORT + TELEFOOT

dossier :

Eden Hazard

NC