RMC Sport

LOSC: après le terrain, le maintien se joue ce mardi devant la DNCG

Gérard Lopez

Gérard Lopez - AFP

Rétrogradé administrativement en Ligue 2, le LOSC doit présenter des garanties à la DNCG ce mardi matin. Le président Gérard Lopez compte convaincre avec la somme de 80 millions d'euros déposés sur un compte bloqué.

La saison du LOSC sera compliquée jusqu'au bout. Maintenu de justesse en Ligue 1, avec une 17e place et un point d'avance sur le barragiste (Toulouse), le club nordiste n'est pas encore assuré de jouer dans l'élite la saison prochaine. Rétrogradé en Ligue 2 à titre conservatoire par la DNCG, Lille doit apporter des garanties ce mardi, à Paris, afin de faire annuler cette décision.

La DNCG a demandé la semaine dernière à Gérard Lopez de garantir 80 millions d'euros. Ce qu'il va faire en déposant cette somme sur un compte bloqué, avec "l'aide" du fonds d'investissement Elliot Management, comme l'indique L'Equipe. Reste à savoir d'où provient cette somme, et surtout si cette manœuvre n'aggravera pas encore plus l'endettement du club.

80 millions de ventes de joueurs prévues

Le président lillois a aussi prévu 80 millions d'euros de ventes de joueurs pour établir son budget de la saison prochaine. Un montant optimiste et surtout que ne prend pas en compte la DNCG, qui table uniquement sur du concret.

Si le LOSC était maintenu, il pourrait toutefois être sanctionné, par exemple avec une limitation de la masse salariale ou une interdiction de recruter. Et s'il était bel et bien rétrogradé, ce serait l'AC Ajaccio, barragiste malheureux face à Toulouse (0-3, 0-1), qui en profiterait. Mais la décision de la DNCG pourrait aussi faire l'objet d'appels.

A lire aussi >> Mercato: Galtier va faire comme Bielsa

VIDEO: Le discours prémonitoire de Galtier à son arrivée au Losc, raconté par Malcuit