RMC Sport

Lyon et Gourcuff stoppent l’OM

-

- - AFP

Déjà éblouissant face à Montpellier il y a une semaine, Yoann Gourcuff s’est une nouvelle fois mué en buteur face à Marseille (1-0), ce dimanche dans le choc de la 11e journée. Le meneur de jeu a retrouvé son statut de patron et permis à Lyon de grimper sur le podium. La série de victoires du leader phocéen s’arrête à huit.

Hubert Fournier et Yoann Gourcuff en pleine discussion sur le bord du terrain, alors que Dja Djédjé se fait soigner sur la pelouse (35e). Oui, l’entraineur lyonnais compte désormais pleinement sur son milieu de terrain. Titulaire pour la troisième fois cette saison, l’ancien Bordelais assume désormais pleinement son statut de meneur de jeu. Récupération, contre-attaques, Gourcuff était partout ce dimanche face à Marseille (1-0). Et surtout devant le but. En sauveur, il a débloqué la situation à la 65e minute, bien servi par Alexandre Lacazette. Il efface Imbula d’un crochet du droit et crucifie Steve Mandanda d’une frappe du gauche pour s’offrir son troisième but cette saison. Jean-Michel Aulas a le sourire, lui qui a lutté contre vents et marées pour justifier le transfert d’un joueur qui a passé plus de temps à l’infirmerie que sur le terrain depuis son arrivée en 2010. Gerland ne s’y est pas trompé et lui a offert une ovation à sa sortie (85e).

Ce but de Gourcuff a mis K-O des Marseillais timides en première mi-temps mais qui reprenaient peu à peu l’ascendant au retour du vestiaire. Dans un système en 3-3-3-1 que Marcelo Bielsa avait abandonné depuis plusieurs matches, l’OM a peiné à retrouver l’explosivité qui faisait son succès depuis huit rencontres (pour autant de victoires). Et si la possession était majoritairement marseillaise, la fatigue l’était tout autant.

-
- © AFP

Un OM moins explosif

André-Pierre Gignac (53e), puis Benjamin Mendy (56e), ont bien cru ouvrir le score et Florian Thauvin s’est montré tranchant sur son côté droit. Mais Anthony Lopes était dans un grand soir, gardant sa cage lyonnaise inviolée d’une claquette ou d’une parade au pied. Les deux meilleurs buteurs du championnat, Gignac (10 buts) et Lacazette (8 buts), sont eux restés muets. Les deux attaquants n’ont pourtant pas ménagé leurs efforts, notamment en première période, durant laquelle ils ont chacun parcouru plus de six kilomètres. De l’air brassé en vain.

A défaut d’être flamboyant, l’OL s’est montré réaliste et a donc mis fin à la série de huit victoires consécutives du leader de championnat, qui voit le Paris Saint-Germain revenir à quatre points. Mais surtout, les Lyonnais signent là un sixième succès à domicile en six rencontres de championnat. De quoi grimper sur la troisième marche du podium, à un point des Parisiens. Reste désormais à confirmer à l’extérieur, samedi à Nice. En dehors de Gerland, le bilan des hommes d’Hubert Fournier est bien moins glorieux avec deux défaites et deux nuls en quatre matches.

A.Bouchery