RMC Sport

Malgré le coronavirus, Nantes hausse ses ambitions et son budget

Les Canaris ont repris lundi par une série de tests physiques et sanitaires.

Le directeur général du FC Nantes s’est exprimé ce matin lors d’une conférence de presse via zoom. Il a très vite souhaité se concentrer sur le cas du FC Nantes et botté en touche aux questions qui lui étaient posées sur la situation du football français. Il a néanmoins regretté que le championnat se soit arrêté. "On aurait pu reprendre plus tôt quand on voit que les autres sont sur les terrains. Désormais il faut que le public puisse être là à la reprise, c’est fondamental. Les joueurs ont besoin de ça. Un match à huis-clos manque de saveur, on a même pas très envie de regarder."

Pour Franck Kita la situation sanitaire n’a pas impacté le FC Nantes qui va voir son budget passer de 65 à 75 millions d’euros la saison prochaine. "Il n’y a pas de grosses difficultés et pas d’impact de la situation fiscale sur le club." (Waldemar Kita fait l’objet d’une enquête pour fraude fiscale depuis les révélations des Panama papers). Franck Kita est également revenu sur l’opportunité de vente du club qui s’était présentée l’an passé avant d’être interrompue par le propriétaire du FC Nantes. "C’est de l’histoire ancienne. On aime ce club, on va continuer à le développer. L’objectif est désormais de s’installer durablement dans la première moitié du championnat. Nous n’en n’étions pas très loin cette année avant l’interruption." Néanmoins la mort dans l’œuf du projet de nouveau stade baptisé Yellopark et l’impossibilité d’agrandir les infrastructures du centre de formation de la Jonelière restent un caillou dans la chaussure de Waldemar Kita. "Nous sommes à l’étroit à la Jonelière et nous avons toujours des pistes pour nous établir ailleurs mais avec la situation sanitaire tous les dossiers ont été bloqués. On espère relancer ça désormais."

Franck Kita: "Le mercato va durer jusqu'en octobre"

Mercredi c’est Christian Gourcuff qui s’exprimera de la même façon principalement sur l’aspect sportif mais Franck Kita a accepté d’évoquer le mercato après les signatures de Chirivella et Casteletto. Un mercato axé principalement sur l’arrivée d’un attaquant de pointe et d’un défenseur latéral gauche. "Nous souhaitons garder nos meilleurs joueurs, a précisé le directeur général en faisant référence à Imran Louza et Simon Moses. Il n’y a pas de bon de sortie pour les joueurs dont vous me parlez (Coulibaly, Moutoussamy et Wagué NDLR). En revanche nous ne prolongeons pas le contrat de René Khrin qui arrive à son terme. Il faudra être attentif car le mercato va durer longtemps jusqu’en octobre". Enfin Franck Kita a confirmé que le délai de paiement pour le transfert de Lucas Lima à Al-Alhi en arabie saoudite n’avait pas été respecté et qu’il n’avait pas de date de convocation pour une audience devant le Tribunal arbitral du sport pour le règlement de l’affaire Sala avec le club de Cardiff. "C’est un dossier qui nous a traumatisé donc l’essentiel n’est pas là, ça sera quand ça sera."

Les 28 joueurs du FC Nantes ont repris par une batterie de tests lundi dont le PCR lié au covid-19 et un test de sérologie (comme l’entourage des joueurs pro au club). Tous ont obtenu un résultat négatif. Ce protocole - qui pourrait disparaître suivant l’évolution sanitaire - devrait être de nouveau effectué avant le premier match amical.

Le groupe partira la troisième semaine de juillet en stage à Annecy et entamera à cette occasion une série de 5 matchs amicaux contre des clubs français. Un autre stage est prévu à la Baule mi-août pour quelques jours. Pour le moment et pour respecter le protocole au centre d’entraînement les joueurs ne peuvent pas prendre de douche, n’ont pas de restauration et ne peuvent pas être à plus de sept dans le vestiaire. Leurs tenues sont lavées sur place et ils repartent avec des affaires propres. Un bilan médical avec prise de température est réalisé quotidiennement.

PYL