RMC Sport

Malgré PSG-Arsenal, Emery n’est pas en danger

Unai Emery

Unai Emery - AFP

La contre-performance face à Arsenal n'a évidemment pas satisfait le président du PSG mais l'avenir du coach basque n'est pas menacé, selon les informations de RMC Sport.

« La question ne se pose même pas, il n’y a pas de débat. Unai Emery a été recruté dans un contexte précis et le club savait qu’il avait besoin de temps. Il n’y aucun débat, aucune réflexion autour de son futur ». Ces mots forts de la part d’un proche de l’état-major parisien montre bien qu’Unai Emery peut continuer de travailler sans craindre pour son avenir proche. 

Le résultat contre Arsenal n’a pas satisfait le président parisien Nasser Al-Khelaïfi mais il est conscient que le PSG a besoin de temps pour s’adapter à l’arrivée du nouvel entraîneur, de certains joueurs mais aussi au départ de certains cadres du vestiaire comme Zlatan Ibrahimovic et David Luiz. 

Le président qatarien, qui discute souvent avec Emery, l’a conforté dans ses choix notamment après l’affaire de la non-convocation d’Hatem Ben Arfa pour le choc d’hier soir contre Arsenal en Ligue des Champions. 

Un proche d'Emery: "Unai aimerait que l'adaptation soit plus rapide"

Dans l’entourage d’Unai Emery, on demande du temps et de la sérénité : « Pour le moment les dirigeants sont vraiment parfaits. Ce n’est pas facile, Unai aimerait bien que l’adaptation soit plus rapide mais il se doutait que cela prendrait plus de temps. C’est normal. Mais chaque jour que ce soit Patrick Kluivert ou le président, on ne cesse de lui donner de la confiance. C’est plaisant »

Entre Unai Emery et Nasser Al-Khelaïfi la relation est très bonne. Les deux hommes échangent quotidiennement et le Basque n’hésite pas à prévenir son président des décisions sportives importantes. 

Des cadres satisfaits

Unai Emery dispose d’une chose importante : la confiance de ses joueurs. La plupart des cadres du vestiaire notamment Thiago Silva ont confié en privé au président parisien qu’ils étaient heureux de ces premières semaines avec l’ancien entraîneur du FC Séville.

Ses séances ludiques et son comportement proche des joueurs plaisent en interne. Même au sein des salaries du Camp des Loges, on apprécie l’ancien coach de Valence qu’on décrit comme « proche, souriant et chaleureux ».

« La réussite va passer de notre côté »

Un proche du vestiaire parisien confie ironiquement « Si Edinson avait mis 2 buts sur les 5 occasions, le club serait relancé et on évoquerait même pas Unai Emery. Aujourd’hui ça se joue à rien un but à la 93eme minute contre Saint Etienne et 5 occasions ratés. Un moment, la réussite va passer de notre côté. »

Aujourd’hui le PSG compte plus mettre tout en œuvre pour réussir avec Unai Emery que penser à mettre sur le grill l’Espagnol et un mauvais résultat à Caen ne changera pas la donne.

Mohamed Bouhafsi