RMC Sport

PSG-Arsenal, les notes : le show Ospina, Cavani en détresse, Verratti en démo

Edinson Cavani

Edinson Cavani - AFP

Le PSG a concédé un nul très frustrant face à Arsenal, ce mardi au Parc des Princes, lors de la première journée de la Ligue des champions (1-1). Edinson Cavani, qui a ouvert le score avant de tout rater, est tombé sur un énorme David Ospina. Marco Verratti a régalé dans l’entrejeu. Quelqu’un a vu Mesut Özil ?

PSG

Verratti en démonstration

Il mérite à lui seul qu’on se déplace au Parc des Princes. Sur son petit nuage, Marco Verratti a survolé ce PSG-Arsenal avec une facilité incroyable. Malgré un carton jaune reçu rapidement, le surdoué italien ne s’est pas laissé déconcentrer. Très actif dans l’entrejeu, il a gratté beaucoup de ballons et fait admirer sa merveilleuse technique. Sa complémentarité avec l’impact physique de Grzegorz Krychowiak est très intéressante. Une de ses ouvertures parfaites aurait mérité d’être décisive si Edinson Cavani ou Angel Di Maria s’étaient montrés plus inspirés. Lorsqu’il est à ce niveau, Paris n’est vraiment pas la même équipe. Son expulsion en fin de match, avec un deuxième carton jaune à la suite d’un accrochage avec Olivier Giroud, semble injustifiée.

>> PSG-Arsenal, vidéo : Cavani bat son propre record du but parisien le plus rapide

Aurier trop puissant

Tout juste remis de sa blessure à la cheville, il a livré un match très complet. C’est lui qui délivre d’entrée un centre parfait pour le but d’Edinson Cavani (1e). Serge Aurier a ensuite enchaîné les raids dans son couloir droit, faisant admirer sa puissance athlétique et sa qualité technique. Nacho Montreal le déborde avec un peu de réussite à la 22e. Mais c’est bien la seule fois du match. Pour le reste, l’international ivoirien, qui s’est fait une petite frayeur sur une réception à la 66e, a été irréprochable. Avant de le remplacer à la 84e, Thomas Meunier n’a pu qu’admirer.

>> PSG : la très courte explication d'Emery pour Ben Arfa

Cavani tellement frustrant

Il a une capacité à vendanger qui commence à devenir fascinante. Comme depuis le début de la saison, Edinson Cavani a raté des actions surréalistes dans ce choc face aux Gunners. L’attaquant uruguayen a eu le mérite d’ouvrir le score de la tête dès la 1ere minute. Mais derrière, El Matador a offert un festival de maladresse. Une frappe à côté alors qu’il était face aux buts vides (34e), un contrôle poitrine horrible dans la surface (41e) et deux duels très mal négociés face à David Ospina (69e, 80e). Il aurait dû faire gagner Paris ce soir.

Alphonse Areola 7

Serge Aurier 7

Marquinhos 6,5

Thiago Silva 6,5

Maxwell 5

Gzegorz Krychowiak 6

Marco Verratti 7,5

Blaise Matuidi 5

Adrien Rabiot 5

Angel Di Maria 4,5

Edinson Cavani 4,5

ARSENAL

Le show d’Ospina

Si le PSG n’a pas su se mettre à l’abri dans cette rencontre, c’est en grande partie à cause de David Ospina. Le gardien d’Arsenal était dans un état de grâce sur la pelouse du Parc des Princes. Face à un Cavani en perdition, l’ancien Niçois a multiplié les interventions décisives. Solide sur sa ligne, il s’est également signalé par ses sorties tranchantes dans les pieds d’Aurier ou Di Maria. Le grand bonhomme du match pour les Gunners.

>> Ligue des champions : Manchester City-Mönchengladbach reporté

Le fantôme d’Özil

Comment peut-on proposer un match si triste avec un tel talent ? Face à un PSG agressif et bien en place, Mesut Özil a traversé la rencontre comme une âme en peine. Le meneur de jeu allemand n’a rien réussi de bon dans l'antre des champions de France. A l’image d’une équipe d’Arsenal très décevante, il a ressemblé à un joueur quelconque. Loin du niveau qu’il affiche parfois. Trop rarement en fait.

La réussite d’Alexis

Attaquant de pointe, ce n’est clairement pas son poste de prédilection. Alexis Sanchez est bien meilleur lorsqu’il évolue en soutien de l’avant-centre ou sur un côté. Malgré ce rôle contre-nature, l’attaquant chilien a eu le mérite de ne jamais se décourager. Après avoir été invisible durant les trois-quarts du match, il a réussi le geste décisif en égalisant à la 77e. Au final, c’est peu. Mais ça suffit à décrocher un point pas franchement mérité pour le club londonien.

David Ospina 8

Nacho Montreal 4

Laurent Koscielny 5

Shkodran Mustafi 4

Hector Bellerin 4

Francis Coquelin 5

Santi Cazorla 4,5

Alex Oxlade-Chamberlain 3

Alex Iwobi 3,5

Mesut Özil 3,5

Alexis Sanchez 6

https://twitter.com/AlexJaquin Alexandre Jaquin Rédacteur