RMC Sport

PSG-Arsenal : les choix d’Emery, l’inefficacité de Cavani... le décevant nul parisien en questions

Très attendue, notamment en raison des choix forts réalisés par Unai Emery, la rentrée du PSG en Ligue des champions n’a pas été brillante avec un match nul décevant concédé face à Arsenal (1-1). Malgré de nombreuses occasions de tuer le match...

Unai Emery a-t-il gagné ses paris ?

NON. C’était la polémique d’avant match. Unai Emery, qui avait décidé de se passer des services d’Hatem Ben Arfa pour cette première sortie du PSG en Ligue des champions cette saison, n’a pas vraiment été conforté dans son choix. Malgré l’ouverture du score ultra rapide par Edinson Cavani sur un superbe service de Serge Aurier (41 secondes de jeu) et une bonne première mi-temps du PSG, l’inefficacité de l’Uruguayen n’a pas permis de tuer le match.

Pour le reste, le coach ibérique avait opté pour la titularisation de trois joueurs de retour de blessure, avec Maxwell, Serge Aurier et surtout Thiago Silva. Si le premier a été très discret, le second est passeur décisif pour Cavani et a beaucoup montré sur son côté droit. Enfin, le dernier n’avait pas disputé une minute de jeu en ce début de saison. Rassurez-vous, il n’a pas perdu son leadership, et son duo avec Marquinhos est toujours aussi solide. Malgré tout, le PSG concède le nul. Difficile donc de louer Emery, même si l’inefficacité de Cavani n’a encore une fois pas joué pour lui.

A lire aussi >> PSG-Arsenal, en vidéo : Cavani bat son propre record du but parisien le plus rapide

Blaise Matuidi a-t-il vraiment joué sur l’aile gauche ?

OUI. Dans la même veine, la titularisation de Blaise Matuidi sur l’aile gauche faisait débat. Et bien l’apport du vrai-faux partant au mercato estival a été déterminant dans le pressing parisien notamment, qui a empêché Arsenal de développer son jeu dès la première relance, en plus d’inhiber Hector Bellerin, qui n’a été que très peu influent sur son côté droit. Aucune influence sur le plan offensif, par contre... Parfois en doublon avec Rabiot en phase défensive, le vice-capitaine de l’équipe de France a tout de même beaucoup donné. Trop peut-être, car il a été beaucoup plus effacé après l’heure de jeu, certainement émoussé physiquement.

A lire aussi >> PSG : la très courte explication d’Emery pour Ben Arfa

Edinson Cavani a-t-il été efficace ?

NON. Si l’on s’arrête à la première minute de jeu et à son but inscrit de la tête sur une merveille de centre de Serge Aurier. La réponse est oui. Un but après 41 secondes de jeu, c’est même un record pour le PSG en C1, dont le précédent datait de 2014 après 57 secondes, sur une réalisation de … Cavani ! Pour le reste, l’attaquant uruguayen a encore montré qu’il était bien plus à l’aise de la tête que du pied. Il rate en effet la finition à la 35e minute sur une frappe certes en déséquilibre, alors qu’il avait fait le plus dur en effaçant David Ospina d’un crochet, suite à un énième caviar de Marco Verratti. Malgré tout, le but était vide.

Puis il vendange une seconde grosse occasion sur une superbe louche de Di Maria par-dessus la défense des Gunners, en manquant son enchaînement contrôle de la poitrine - reprise de volée. En deuxième mi-temps, il rate son face-à-face avec Ospina (68e) puis loupe son crochet toujours face au Colombien (80e). Bilan largement mitigé donc, voire très décevant.

A lire aussi >> Ligue des champions : Manchester City - Borussia Mönchengladbach reporté

Arsenal joue-t-il mieux avec Giroud ?

OUI. Absent du onze de départ d’Arsène Wenger depuis le coup d’envoi de la Premier League, Olivier Giroud, qui n’est "pas encore à 100% physiquement" selon son entraîneur, a cruellement manqué à Arsenal en première période. Sans point d’appui, les Gunners ont été inoffensifs, et Alexis Sanchez a semblé être gâché dans un poste de 9 qui n’est pas naturel pour lui, l’ailier percutant. La physionomie du match a beaucoup changé en deuxième mi-temps, d’autant plus quand Giroud a fait son apparition.

Le Français a pu servir de point d’appui, libérer ses coéquipiers dans l’occupation de l’espace et a surtout donné de l’impact dans les duels. Résultat, à l’affut, Sanchez égalise à la 78e minute, démarqué grâce à Giroud qui obnubilait la défense parisienne. Le Français se fait bêtement exclure avec Marco Verratti en fin de rencontre.

A lire aussi >> Tottenham-Monaco, Leonardo Jardim : "Cette année, l’équipe est plus forte"

Hatem Ben Arfa était-il au Parc des Princes ?

OUI. Ecarté par Unai Emery pour cette première sortie de la saison en Ligue des champions pour le PSG, Hatem Ben Arfa était pour autant présent ce soir au Parc des Princes. On a pu l’apercevoir en tribunes, ainsi que dans les couloirs du Parc. La semaine risque d’être très longue pour lui au Camp des Loges.

A lire aussi >> OL, Bruno Génésio : "On envisage de changer de système"

Damien Chédeville