RMC Sport

Marseille et Monaco se neutralisent et laissent filer la deuxième place

Marseille et Monaco se sont quittés sur un nul ce dimanche (2-2), à l'issue d'un superbe duel, dominé par l'OM, même si un but de Jemerson a été refusé à tort. L'OL en profite pour garder la deuxième place de L1.

Un choc à la hauteur

L'OM et Monaco se sont rendu coup pour coup ce dimanche, dans le choc de cette 23e journée de Ligue 1, avec la deuxième place pour enjeu. A l'ouverture du score, remarquable, de Keita (4e), Marseille a répondu en deux minutes et 39 secondes, par Rami (7e). Et au but de Germain, qui permettait aux Olympiens de prendre les commandes (47e), Fabinho a rétorqué quatre minutes plus tard (51e). Du tac-au-tac, à chaque fois. Symbole d'une rencontre indécise, semblant vouloir basculer d'un côté comme de l'autre, dans un équilibre précaire et délicieux pour le suspense.

>> Le film du match

Les occasions pour l'OM, l'injustice pour Monaco

A l'aller, Marseille avait déjà cédé d'entrée, sur un but de Glik (2e). Mais cet OM n'est pas celui d'il y a cinq mois, et la correction de Louis II (1-6) est un lointain souvenir. Forts de leurs certitudes, de leurs six victoires de rang, de leur podium, les Marseillais sont revenus, et ont fini par imposer leur maîtrise. Ce très beau combat, ils l'ont gagné aux points. Se procurant les plus belles occasions, par Thauvin, Payet, Sanson ou encore Germain. Monaco pourra certes regretter l'erreur d'arbitrage, qui a invalidé pour un hors-jeu inexistant un but de la tête de Jemerson (56e), mais devra reconnaître que cet OM-là est désormais tout sauf un outsider dans la course à la deuxième place.

>> OM-Monaco: pour Quiniou, "Jemerson n’était pas hors-jeu" sur le but refusé à l'ASM

Du spectacle jusqu'au bout

Le but de Keita a donné le ton, et le Vélodrome a pu apprécier jusqu'au bout des offensives enthousiasmantes. La percée de Rami sur l'égalisation, la tête de Germain, le slalom insolite de Fabinho… les quatre buts sont beaux. Et les occasions qui ont agité la rencontre le sont tout autant. Posté à l'entrée de la surface, Sanson a réussi deux superbes reprises, qui ont fusé près du cadre. Germain a eu la sienne aussi. Thauvin, très bon, n'a pas ajusté son lob, et Ghezzal a vu son bel enroulé détourné par Mandanda. Les joueurs de l'OL ont sans doute apprécié le festival et surtout ce résultat sans vainqueur, qui leur permet de conserver la deuxième place malgré leur défaite. Marseille est troisième, devancé à la différence de buts, et Monaco un point derrière.

A lire aussi>> Bordeaux-OL: Poyet frappe un grand coup pour sa première sur le banc

A.T.