RMC Sport

Metz: "Niane est toujours en train de pleurer", Antonetti allume son attaquant

Visiblement ulcéré par la performance de ses joueurs et plus particulièrement d’Ibrahima Niane, Frédéric Antonetti a apostrophé son attaquant en conférence de presse après la lourde défaite de Metz à Monaco (4-0), dimanche en Ligue 1.

Décidément, Frédéric Antonetti a une dent contre Ibrahima Niane. Déjà particulièrement virulent à l'encontre de son attaquant au sortir d’un derby de l’Est perdu à Strasbourg (3-0) à la mi-septembre, le coach messin s’en est à nouveau pris à son joueur directement dans les médias, dimanche après la claque subie à Monaco (4-0).

"C’était nettement, nettement insuffisant. Il (Niane) est toujours par terre en train de pleurer, de réclamer la faute, ça devient très pénible. Si on veut être avant-centre, il faut être au combat et il ne l’est pas du tout", s’est emporté en conférence de presse le technicien lorrain, qui a sorti son numéro 7 dès la pause. Comme il y a deux mois et demi en Alsace.

"Introuvable", Niane avait déjà pris tarif

S’il est si dur avec lui, c’est peut-être parce que Frédéric Antonetti a conscience du potentiel de son buteur sénégalais (1 but et 1 passe décisive en 15 matches de L1 cette saison), qui ne s’arrêtait plus de marquer en début de saison dernière – 6 réalisations lors des six premières journées de Ligue 1 2020-21. Mais avait vu son ascension totalement freinée par une rupture des ligaments croisés d’un genou.

"Niane, il faut qu’il se remette en question. Il a fait des bonnes choses mais un attaquant, ça donne le ton. Si on est au ralenti dans un match comme ça, on ne peut pas jouer au football. Il faut beaucoup plus de détermination. Cela part de devant. Introuvable... à partir de là, c’est très compliqué", avait déjà lâché le 18 septembre dernier Antonetti au sujet du joueur de 22 ans, formé dans l’académie partenaire des Grenats, Génération Foot.

Romain Daveau Journaliste RMC Sport