RMC Sport

Montpellier: Aguilar raconte "l'histoire folle" de ses contacts avec la Bolivie

-

- - -

Contacté par des supporters boliviens, qui lui demandaient de rejoindre la sélection de leur pays, le défenseur de Montpellier Ruben Aguilar revient sur cette incroyable anecdote, née d’une erreur du célèbre jeu de gestion de football Football Manager.

Le nul accroché à domicile par Montpellier face au PSG n’a pas fait seulement couler beaucoup d’encre en France. Mais aussi en Amérique du Sud et notamment en Bolivie, où la performance d’un joueur montpelliérain a plus retenu leur attention : celle du défenseur Ruben Aguilar. Au point que ce dernier ne se voit assailli de demandes de supporters boliviens pour qu'il rejoigne la sélection.

A lire aussi: quel entraîneur de Ligue 1 sautera en premier ?

Problème : Ruben Aguilar est français. Son père est espagnol et le joueur a pour intention d’avoir la double nationalité, plus pour se rapprocher de sa famille que pour prétendre à la Roja. Mais en aucun cas, il ne dispose d’un quelconque lien avec la Bolivie Alors, d’où vient cet incroyable quiproquo ?

"A Auxerre, je recevais déjà des messages"

"C’est vraiment une petite histoire folle quand même. Ça a pris une telle ampleur en peu de temps. C’est quelque chose qui m’a étonné. Les Boliviens ont partagé des articles, je recevais des commentaires sur Facebook. On a dû faire un communiqué en français et en espagnol. Je crois que dans le jeu Football Manager, ils m’ont mis la nationalité française et la nationalité bolivienne. Je pense que les Boliviens ont dû voir ça sur Internet. Et de là…"

La situation n’était pas nouvelle pour Ruben Aguilar. "A Auxerre, je recevais déjà des messages mais c’est surtout après le match du PSG que ça s’est accumulé, précise le défenseur héraultais, formé à Grenoble. Je ne sais pas comment, je ne sais pas pourquoi mais c’est à cause de ça." L’histoire ne dit pas si dans Football Manager, l’intéressé finissait par accrocher une place… avec la sélection française.

VIDÉO. L'actu Sport.Net du 13 octobre 2017

A.D avec J.L