RMC Sport

Montpellier: ces attaques de Nicollin qui ont épuisé Courbis

Deux ans après son arrivée à Montpellier, Rolland Courbis a démissionné de son poste ce mercredi, lassé notamment des sorties virulentes de Louis Nicollin qui « n’y est pas allé avec le dos de la cuillère » avec lui lors des six derniers mois, selon les dires du coach. Florilège de ces déclarations du président emblématique du MHSC qui ont poussé à bout « Coach Courbis ».

19 août 2015

« Je me fais du souci mais pour le moment je ne dis rien. Je ne virerai personne, ça coûte trop cher. Ou alors à la Bielsa : ‘‘Démissionne’’. C’est peut être une idée que je donne à Courbis. » (Midi Libre)

19 août 2015

« J’adore Courbis mais son idée de ne pas vouloir faire des matches amicaux… Il faut être barjot pour ne pas avoir fait de matches amicaux. On aurait vu nos carences et on aurait pu les gommer. » (Midi Libre)

14 septembre 2015

« Pas question de changer de coach pour l'instant. Ce n'est pas moi qui vais entrouvrir la porte s'il a envie de partir. Qu'on ne me prenne pas pour un con. Qu'il reste et qu'il bosse pour nous sortir de la situation où il nous a mis. C'est lui qui a tout fait, y compris le recrutement. Sinon, qu'il démissionne s'il n'a pas envie de continuer. » (Midi Libre)

26 septembre 2015

« Je crois qu'il ne serait pas mécontent si on le licenciait. Ne croyez pas que je vais le licencier, c'est niet. Il ne m'aura pas. C'est lui qui nous a mis dans la merde, c'est à lui de nous en sortir. Sinon, il ne s'appelle plus Courbis ! » (L’Equipe)

11 novembre 2015

« J’ai eu un zona, ce n’est pas de la tarte ce truc. Il parait que c’est dû au stress, je pense que c’est dû aux mauvais résultats de mon équipe. » (RMC)

11 novembre 2015

« Courbis est en fin de contrat. Il y a 80% de chances qu’on ne le garde pas. Mais il ira jusqu’au bout. S’il y avait un clash, ce sera dur pour lui de revenir même chez vous (à RMC) et à l’extérieur. Faire descendre Montpellier, ce serait très, très grave surtout avec la camelote qu’il a. Quand on prend les joueurs individuellement, il y a quand même de la came. » (RMC)

11 novembre 2015

« Je sais combien ça me coûte. Il a fait venir certains joueurs qui sont de grosses crêpes. Vous n’allez pas me l’apprendre. » (RMC)

27 novembre 2015

« Je n'ai jamais pensé le virer, mais il ne faut pas qu'il me prenne pour un con. C'est moi le patron, pas lui. Il n'y a jamais eu de grosse dispute. Moi, je suis dans mon coin. Mais, quand un mec est salarié et se permet de dire qu'il va conseiller son président… » (Eurosport)

NC