RMC Sport

Montpellier: Hilton, capitaine remplaçant... 918 jours plus tard

Pour la réception de Strasbourg, ce dimanche à 15h (11e journée de Ligue 1), Michel Der Zakarian devrait faire confiance aux hommes qui ont battu Bordeaux et Saint-Etienne. Le capitaine de Montpellier Vitorino Hilton, de retour de suspension, sera donc remplaçant. Une première en deux ans et demi.

Vitorino Hilton va devoir changer un peu ses habitudes ce dimanche après-midi, pour la venue de Strasbourg. Le capitaine de Montpellier va s’assoir sur le banc des remplaçants, ce qui ne lui est plus arrivé depuis le 19 mai 2018 (soit 918 jours) et un match nul à Rennes (1-1). Depuis cette date, il n’avait raté que six matchs de championnat (blessé ou suspendu), dont quatre cette année, sur les 70 disputés par Montpellier.

Il faut dire que depuis son arrivée en 2011 à Montpellier, Hilton est un leader indéboulonnable. Avec 297 matchs de championnat disputés, dont 296 comme titulaire. En dix saisons dans l’Hérault, il n’a pris place sur le banc que dix fois. Et malgré son âge, 43 ans en septembre dernier, il enchaîne les saisons pleines. Il avait disputé l’intégralité des 28 journées de championnat avant l’arrêt de la compétition pour cause de Covid. Des performances qui avaient encore une fois incité le club à le prolonger d’un an. La huitième fois depuis son arrivée.

Capitaine depuis janvier 2013

Mais cette saison, Hilton a déjà reçu deux cartons rouges, contre Lyon et Reims. Et après la déroute contre les Rémois (défaite 4-0 à domicile), Michel Der Zakarian a changé son système et abandonné sa défense à cinq. La Paillade a enchaîné deux victoires sans encaisser de but, à Saint-Etienne et à Bordeaux. Le coach a donc décidé de maintenir ce système et de se passer de Hilton, capitaine emblématique depuis janvier 2013.

D’ordinaire peu loquace sur son choix des hommes avant les matchs, Der Zakarian a justifié son choix ce vendredi: "Il y a de grandes chances que Vito soit sur le banc. Je ne vais pas ne pas faire jouer des joueurs qui ont été performants les derniers matchs. Il est au courant. On l’avait prolongé, mais après ce sont toujours les performances qui font que les joueurs sont sur le terrain. C’est un joueur emblématique. Maintenant, c’est comme ça, à un moment donné, on a des choix à faire et on est obligé de les faire".

Une décision forte, malgré tout. Se passer de son capitaine n’est pas un choix simple. Surtout qu’Hilton est toujours irréprochable dans son investissement quotidien et continue de surprendre le staff. Andy Delort sera donc capitaine dimanche. Mais Hilton n’est pas encore à la retraite. C’est un compétiteur hors pair et il fera tout pour grappiller encore des minutes, faire jouer la concurrence et arriver peut-être à disputer onze matchs d’ici la fin de la saison pour passer la barre honorifique des 500 matchs en Ligue 1.

Julien Landry