RMC Sport

Montpellier: Hilton critique le choix de Delort de signer à Nice

Parti à la fin du mercato estival du côté de Nice, Andy Delort n’a pas fait beaucoup d’heureux à Montpellier. Son ancien coéquipier Vitorino Hilton a affirmé, auprès de France Bleu Hérault, ne pas comprendre le départ de l'international algérien.

Décidément, le départ d’Andy Delort (30 ans) à Nice ne cesse de faire parler. Transféré dans les derniers instants du mercato d’été, le buteur algérien semblait parti pour rester à Montpellier pendant encore plusieurs années. C’était du moins le ressenti de son ancien capitaine Vitorino Hilton, qui, auprès de France Bleu Hérault, a confirmé comprendre les réactions hostiles des supporters de Montpellier sur ce départ surprise: "Côté supporter, tu as un joueur qui fait des déclarations qu’il veut rester au club et qui ne reste pas, c’est normal que les supporters ne soient pas contents", a-t-il affirmé.

>> Les infos mercato EN DIRECT

L’ancien défenseur de 44 ans a également évoqué la déception du président Laurent Nicollin de voir le capitaine de l’équipe partir au dernier moment: "Pendant toute la saison dernière, j’entends le président dire que Delort serait son capitaine pour cette saison. Et le capitaine, il est parti. Je pense qu’il est très déçu évidemment de perdre un joueur du gabarit d’Andy", a-t-il déclaré.

"Il part à Nice, ce n’est pas l’OM, Lyon ou le PSG"

Surpris par le départ de l’homme aux 15 buts en championnat la saison dernière, Hilton n’est pas sûr que l'international algérien ait forcément gagné au change en quittant la Paillade pour rejoindre Nice. Pour appuyer son argument, le Brésilien a montré que Montpellier finissait souvent devant Nice ces dernières saisons en championnat: "Il part à Nice, ce n’est pas l’OM, Lyon ou le PSG. Tu regardes Nice depuis plusieurs années, on finit devant eux quasiment à chaque fois".

Le Brésilien a aussi précisé que s’il avait été encore présent au club, il aurait essayé de retenir Delort au club: "Quand on a des joueurs de son talent, on souhaite qu’il reste avec nous parce qu’il fait du bien pour l’équipe. Je lui aurais dit de rester au club si j’avais été là", a-t-il conclu.

Avec deux buts en cinq apparitions en championnat avec un Nice qui pointe à la troisième place au classement, Andy Delort n’a pour le moment pas vraiment de raisons de regretter son choix de rallier l’Allianz Riviera.

JO