RMC Sport

Montpellier: la mise au point de Savanier, qui n'a "jamais" pensé à jouer pour l'Algérie

Déplorant de la "désinformation" autour d'une interview, Téji Savanier affirme sur Instagram qu'il n'a "jamais été question" pour lui d'être un joueur de la sélection nationale d'Algérie. Et confie rêver de porter le maillot de l'équipe de France.

"L’emballement des réseaux sociaux a fait son œuvre bien malgré moi". Téji Savanier s'est exprimé en longueur dans un message Instagram ce jeudi, pour "clarifier" ses propos tenus trois jours auparavant dans une interview pour France Bleu. Le milieu de Montpellier avait parlé de son "rêve" de jouer pour l'équipe de France, tout en précisant factuellement que la filiation avec son grand-père lui permettait de jouer pour l'Algérie. "Naïvement, je ne pensais pas subir une telle désinformation", a-t-il déploré sur le réseau social, avant d'expliquer qu'il n'a aujourd'hui aucune intention de représenter les Fennecs.

"Je n’ai jamais déclaré que je voulais jouer avec la sélection algérienne, cela ne m’a jamais traversé l’esprit, il n’en a jamais été question, a-t-il écrit. Fier de ce qu’est mon grand-père (né en Algérie, ndlr), fier de son histoire qui est aussi celle de ma famille et de l’homme que je suis, j’en profite pour lui dire toute mon admiration en tant que petit-fils."

"Ne pas brûler les étapes"

Téji Savanier a ensuite répété son "rêve de gosse" de jouer pour les Bleus. "Si je devais porter un maillot d'une sélection nationale, ça serait celui de mon pays, la FRANCE", a-t-il assuré, tout en ayant précisé quelques lignes auparavant qu'il n'était pas obnubilé par ce sujet. "Je n'y pense pas tous les jours en me rasant. Oui, j’assume vouloir ne pas brûler les étapes et penser essentiellement à mon club, le Montpellier Hérault Sport Club, à mes performances sportives. Ce n’est pas de la fausse modestie, c’est juste mon état d’esprit réel."

Le joueur de 29 ans, aux cinq buts et quatre passes décisives cette saison en Ligue 1, a conclu son message par un mot pour les supporters héraultais, qui ont la tête au derby de dimanche (13 heures) sur la pelouse du Nîmes Olympique.

https://twitter.com/julien_absalon Julien Absalon Journaliste RMC Sport