RMC Sport

Nantes: la fierté de Halilhodzic pour ses joueurs après l’hommage à Sala

Nantes a obtenu le match nul face à Saint-Etienne (1-1), ce mercredi en match en retard de la 22e journée de Ligue 1, dans un contexte très particulier. Les Canaris ont rendu un magnifique hommage à Emiliano Sala. Vahid Halilhodzic est revenu avec émotion sur cette soirée.

Le résultat était presque dérisoire. L’essentiel était ailleurs, dans une recherche moins pragmatique. Ce mercredi, le peuple nantais rendait hommage à Emiliano Sala, disparu au-dessus de la Manche lundi 21 janvier lors d’un vol entre Nantes et Cardiff. Un hommage d’autant plus émouvant après l’annonce de la découverte sur une plage du Cotentin ce mercredi de deux coussins appartenant à l’avion dans lequel l’Argentin avait pris place, réduisant encore plus les espoirs de retrouver vivants Sala et son pilote, David Ibbotson.

Dans ce lourd contexte, Nantes avait donc un match de Ligue 1 à jouer. Après les multiples et touchants hommages rendus à leur ancien attaquant, les Canaris ont obtenu le match nul face à Saint-Etienne (1-1) lors de cette rencontre en retard de la 22e journée de Ligue 1.

"Emiliano sera toujours gravé dans notre cœur"

Mais Vahid Halilhodzic a peu parlé du résultat au terme de la rencontre. L’entraîneur nantais a plutôt exprimé sa fierté après le comportement de ses joueurs. "C’est vraiment particulier. C’est un match plus difficile à préparer, gérer et coacher, a reconnu le Bosnien. J’ai beaucoup de fierté pour mon équipe qui a fait un match énorme dans cette situation avec beaucoup de dignité. Merci au public pour cette ambiance. Cette réaction après le but qu’on a pris, c’était exceptionnel. J’ai dit aux garçons qu’ils méritaient même de gagner, que j’étais fier d’eux et du match qu’ils ont fait."

Après un nouvel hommage à son ancien joueur, Halilhodzic s’est tourné vers une fin de saison qui peut s’annoncer délicate pour le FCN: "Emiliano sera toujours gravé dans notre cœur, on n’oubliera jamais ce garçon. C’est vraiment un garçon exceptionnel. Mais la vie continue, il faut maintenant travailler et j’espère, que bientôt, les garçons vont retrouver le sourire, du plaisir. Si on commence à gagner, tout ça va revenir malgré les événements actuels."

MI avec Jean Rességuié et Pierre-Yves Leroux à Nantes