RMC Sport

Nantes-Saint-Etienne: dans l'émotion, les Canaris arrachent le match nul

Au cours d’une soirée chargée en émotions, avec de nombreux hommages rendus à Emiliano Sala, le FC Nantes s'est arraché pour obtenir le match nul mercredi face à Saint-Etienne (1-1), en match en retard de la 22e journée de Ligue 1. Majeed Waris a répondu à l’ouverture du score de Rémy Cabella.

Et soudain, la Beaujoire a rugi de plaisir. On joue la 70e minute de jeu entre Nantes et Saint-Etienne, ce mercredi, en match en retard de la 22e journée de Ligue 1, lorsque Kalifa Coulibaly déboule dans le côté droit. Au terme d’un long rush, le Malien s’applique pour servir en retrait Majeed Waris. Lancé, le Ghanéen devance la sortie de Stéphane Ruffier pour envoyer le ballon au fond des filets et égaliser. Le score ne bougera plus (1-1). Mené à la 58e, le FC Nantes a su trouver des ressources mentales pour éviter une 4e défaite consécutive en championnat et enfin engranger un point. Les Verts, eux, ont manqué l’occasion de revenir à une longueur du podium.

A la Beaujoire, cette soirée a d’abord été marquée par plusieurs hommages rendus à Emiliano Sala, disparu depuis neuf jours. Au moment du coup d’envoi, la Brigade Loire a notamment déployé un sublime tifo représentant le drapeau argentin. Une photo géante de l’attaquant argentin a également été dépliée, alors que les lettres de son nom et son numéro 9 ont été affichés dans les autres tribunes. A la 9e, le jeu s’est arrêté pour permettre aux supporters et aux joueurs d’avoir une nouvelle pensée pour Sala avec de longs applaudissements. Sous les yeux d’un Vahid Halilhodzic en larmes, très marqué par ce drame qui bouleverse tout un club.

Fabio et M'Vila exclus avant la pause

Côté terrain, la première mi-temps n’a pas atteint des sommets d’intensité, ni de technique. Dans un contexte chargé en émotions, les deux équipes ont mis du temps à rentrer dans la partie. Coulibaly a eu l’occasion d’ouvrir le score à la 26e, mais il a manqué le cadre sur une tête, alors qu’il était bien placé dans la surface. Les débats se sont vraiment animés au bout du temps additionnel de la première période, avec les exclusions de Fabio et Yann M’Vila pour une petite altercation. Plus libérées au retour des vestiaires, les deux équipes ont alors montré un tout autre visage. Et Rémy Cabella a fini par délivrer les siens à la 58e.

Après un joli numéro avec Wahbi Khazri, l’ancien Marseillais a vu Charles Traoré repousser trop timidement sa tentative sur la ligne, et il en a profité pour pousser le ballon dans le but. Huit minutes plus tard, Kevin Monnet-Paquet a bien cru doubler la mise pour les Verts, mais il a trouvé la transversale de Maxime Dupé sur une lourde frappe. Poussé par son public, qui a clamé son amour pour Sala de la première à la dernière minute, Nantes s’est alors rebellé et a été logiquement récompensé de ses efforts par le but de Waris. Après avoir stoppé sa série de défaites, le FCN (14e) tentera de renouer avec la victoire samedi face à Sannois St-Gratien en 16es de finale de la Coupe de France. Les Verts (4es), eux, accueilleront dimanche Strasbourg lors de la 23e journée de Ligue 1.

RR