RMC Sport

Nantes: Traoré déplore un manque d'envie, Domenech pas du tout d'accord

Après la défaite du FC Nantes ce dimanche à Metz (2-0), Charles Traoré n'a pas mâché ses mots en conférence de presse. Le latéral gauche a critiqué l'attitude de son équipe. Un constat pas partagé par Raymond Domenech, qui a expliqué qu'il n'avait rien à reprocher à ses joueurs au niveau de l'état d'esprit.

Divergences de points de vue au FC Nantes. Après la défaite des Canaris ce dimanche sur la pelouse du FC Metz (2-0), pour le compte de la 21e journée de Ligue 1, Charles Traoré a pointé du doigt l’état d’esprit de son équipe et appelé à une révolte. "Ça passe par l'envie d'abord mais on n'a pas mis assez d'envie. On jouait les mains dans les poches, il faut arrêter de croire qu'on est en haut, on est en bas. Il faut se dire les choses pour avancer. Il faut vite tirer la sonnette d'alarme. On joue le maintien, il faut dire la vérité", a martelé le latéral gauche nantais en conférence de presse.

Questionné sur les déclarations de son joueur, Raymond Domenech a fait savoir qu’il n’était pas d’accord avec son constat sur le manque d’envie. "Il exagère. Il est déçu, on l'est tous. Mais dire qu’on a joué les mains dans les poches, ce n’est pas vrai. Il y avait des efforts et de la combativité. Quand on joue les mains dans les poches, ça veut dire qu’on n’a pas envie de jouer. Ce n’est pas le cas. Ce n'est pas un problème d'envie, c'est un ensemble de détails essentiels", a réagi l’entraîneur du FCN.

Domenech reconnaît que Nantes est "dans le dur"

Une statistique mettra d’accord Domenech et Traoré: Nantes n’a remporté aucun de ses 12 derniers matchs de Ligue 1 (7 nuls, 5 défaites). Il s’agit de sa pire série en cours et la plus longue disette de son histoire dans l’élite. Avec seulement 18 points pris en 21 journées, Nicolas Pallois et ses coéquipiers restent englués à la 17e place du classement. Ils ne comptent plus que trois points d’avance sur Dijon et Nîmes, 18e et 19e.

"On se fait bouger dans les duels, il n'y a pas de révolte. Bien sûr qu'il faut être inquiet. Il faut plus de révolte, d'envie. Il faut arrêter de croire qu'on est arrivé. On n'a pas été bon aujourd'hui. On ne peut s'en prendre qu'à nous même, c'est nous les premiers coupables. Il faut arrêter de dire que c'est les entraîneurs. Il faut agir sur le terrain. Le groupe peut s'en sortir, il faut sortir les cojones", a insisté Traoré. Domenech, dont le bilan est de trois nuls et une défaite depuis son arrivée en remplacement de Christian Gourcuff, a lui aussi reconnu que sa formation était "dans le dur".

"Les joueurs doivent en prendre conscience. Les erreurs s'accumulent. Le FC Metz est une équipe solide mais on n'a pas été bousculé. Pour nous, c'est un match qui peut rester à 0-0 mais il ne faut pas faire d'erreurs dans ces situations. Les efforts, ils en font, les courses aussi. C'est la gestion du ballon qui me gêne, pas la récupération. Je n'ai rien à leur reprocher sur l'état d'esprit", a-t-il souligné. Nantes tentera de se relancer dimanche prochain contre Monaco. La mission s'annonce pour le moins compliquée puisque l'équipe de Niko Kovac vient de gagner ses quatre derniers matchs.

RR avec AFP