RMC Sport

Nantes: Domenech répond à la polémique sur son âge et s’explique pour Ranieri

Raymond Domenech a été présenté à la presse ce jeudi, en tant que nouvel entraîneur du FC Nantes. L’occasion, pour l’ancien sélectionneur des Bleus, de s’expliquer sur la polémique liée à son âge (bientôt 69 ans). Trois ans après avoir refusé d'appuyer une dérogation à Claudio Ranieri (alors âgé de 65 ans) en tant que président de l’Unecatef, le syndicat des entraîneurs.

Il s’attendait sans doute à cette question. Et elle n’a pas manqué de tomber. Lors de sa présentation à la presse en tant que nouvel entraîneur du FC Nantes, Raymond Domenech a été invité ce jeudi à s’expliquer sur la polémique liée à son âge.

L’anciens sélectionneur des Bleus, qui fêtera ses 29 ans fin janvier, a dépassé l’âge limite pour entraîner en Ligue 1, d’après une chartre de la LFP. Mais il a bénéficié d’une dérogation afin de pouvoir s’engager avec les Canaris. Comme Claudio Ranieri il y a trois ans, déjà à Nantes. Sauf qu’à l’époque, Domenech, qui est président de l’Unecatef (syndicat des entraîneurs), avait refusé d'appuyer pour cette même dérogation.

"C’est un vrai malentendu qu’il y a toujours eu, assure aujourd’hui Domenech. J’ai réagi en tant que président du syndicat des entraîneurs. Il y a une législation, qui était en place. On devait la changer il y a cinq ans avec Joël Müller (son prédécesseur, ndlr). Parce que le texte est illégal. On ne peut pas interdire quelqu’un de plus de 65 ans de travailler. Mais ce texte existe encore dans la chartre. On faisait la révision des textes avec Joël et je lui ai dit: ‘On ne va pas l’enlever. Tu as 64 ans, moi j’ai 65 ans. Si on enlève ce texte maintenant et que l’année prochaine, tu trouves un club, qu’est-ce qu’on va dire?’ Donc on l’a laissé, puisque ça ne servait à rien. M. Ranieri, Halilhozic, René Girard, Jean-Louis Gasset sont dans cette situation-là. On n’a jamais empêché que ça se fasse. Parce que d’abord, on ne pouvait pas. Ça n’avait aucun sens et aucun intérêt."

"Pas l’impression d’avoir retourné ma veste"

Reste que la position de Domenech sur le cas Ranieri a donné à l’époque l’impression qu’il bloquait son arrivée au FCNA.

"Je ne me suis pas opposé à la nomination de M. Ranieri, jure celui qui n’a plus entraîné depuis le fiasco de Knysna à la Coupe du monde 2010. La LFP me demandait de lui donner une dérogation et j’ai répondu que le syndicat, dont j’étais président, ne donne pas de dérogation. Le syndicat, pas Raymond Domenech. C’est la Ligue qui donne les dérogations. On a juste dit que le syndicat n’interviendrait pas et qu’il ne fallait pas nous demander de modifier un texte qui existe, c’est tout. Donc je n’ai pas l’impression d’avoir retourné ma veste. D’ailleurs là, le syndicat ne m’a pas donné de dérogation. C’est la Ligue qui le fait."

AJ avec PYL