RMC Sport

Nice-ASSE: l'énorme coup de gueule de Galtier contre les supporters niçois à l’origine du chant sur Sala

Christophe Galtier a tiré à boulets rouges sur les supporters qui ont entonné un chant sur la mort d’Emiliano Sala, ce mercredi soir lors de la rencontre entre Nice et Saint-Etienne (4-2, 36e journée). Le coach des Aiglons a par ailleurs assuré que les joueurs avaient été très touchés par ce qu’ils avaient entendu.

Le discours est ferme et emprunt de colère. Ce mercredi soir, après la victoire de l’OGC Nice contre Saint-Etienne (4-2, 36e journée de Ligue 1), Christophe Galtier s’en est frontalement pris aux supporters des Aiglons à l’origine du chant sur la mort d’Emiliano Sala, qui a mis le monde du football en émoi.

>> Revivez Nice-Saint-Etienne (4-2)

"Je n'ai pas d’adjectif pour définir ce que j’ai entendu. Une des premières réactions dans le vestiaire après le match, ce n’était pas des cris de joie, c’était ce que les joueurs ont entendu, a indiqué le coach niçois en conférence de presse après la rencontre. Je sais que le club est intervenu à travers un communiqué. Au nom de mon vestiaire et de mon staff, on tient à présenter nos excuses à la famille d’Emiliano Sala et au FC Nantes. On peut entendre beaucoup de choses dans un stade. Je parle de quelques personnes, mais des personnes qui ont quand même chanté assez fort et il n’y en avait pas que trois. Et s’ils ne sont pas contents, ils ont qu’à se présenter au camp d’entraînement, je leur dirais la même chose."

Galtier: "Si c’est pour insulter des morts, qu’ils restent chez eux. (...) On gagnera sans ces gens-là"

"On dit que les tribunes sont le reflet de notre société, et bien si c’est ça notre société, croyez-moi qu’on est dans la merde, a poursuivi Galtier, dans une colère froide. Ce que j’ai entendu, c’est inadmissible. C’est surréaliste. Je n’ai pas de mots. Qu’ils restent chez eux, on ne peut pas entendre ça dans un stade. Si c’est pour insulter des morts, qu’ils restent chez eux. Si c’est pour lancer des bouteilles, qu’ils restent chez eux. On gagnera sans ces gens-là."

À la 9e minute de jeu (la 10e, en fait), comme c’est de coutume à la Beaujoire et régulièrement au Matmut Atlantique, les supporters niçois ont scandé le chant en l'honneur de l'Argentin en le détournant: "C'est un Argentin, qui ne nage pas bien, Emiliano sous l'eau, Emiliano sous l'eau", au lieu de reprendre les paroles traditionnelles: "C'est un Argentin, qui ne lâche rien, Emiliano Sala, Emiliano Sala." Sala est décédé en janvier 2019 dans un accident d’avion au-dessus de la Manche, lors d’un vol entre Nantes et Cardiff, où il s’apprêtait de signer.

Ce chant avait par ailleurs déjà été entonné au Stade de France lors de la finale entre Nantes et Nice, mais il avait très peu été repris dans les tribunes.

F.Ga avec C.B à Nice