RMC Sport

Nice-Lyon : un match "presque comme les autres"

La rencontre entre Nice et Lyon, ce vendredi (20h30), sera la première de Ligue 1 depuis les attentats de Paris. Un match forcément particulier, mais pour lequel la sécurité sera la même que d’habitude à l’Allianz Riviera.

Après l’horreur, la vie reprend ses droits. Le sport aussi. Ce vendredi, le premier match de Ligue 1 post-attentats opposera Nice et Lyon (20h30), à l’Allianz Riviera, sous les yeux de Frédéric Thiriez, le président de la LFP. Une semaine après les tragiques évènements de Paris et de Saint-Denis, et alors que les enceintes sportives et les regroupements populaires sont visés par les terroristes, une pression existe-t-elle pour les dirigeants niçois ?

« Pression non, mais en tout cas une responsabilité oui, parce qu’on est organisateur de "spectacle" et on sait que, malheureusement, cela fait partie des cibles, explique Jean-Pierre Rivère, le président niçois. Notamment le football, qui est très symbolique. Il faut être très vigilant et prudent mais aussi continuer à vivre car le football doit continuer d’exister. On ne peut pas dire : "Je ne vais plus aux concerts, au stade, je ne fais plus rien et je reste chez moi". Ce n’est pas la solution. En matière de sécurité, nous allons faire tout notre possible pour que les gens soient sereins dans le stade. »

Un appel au bon sens

A l’occasion de cette 14e journée de Ligue 1, les déplacements des supporters adverses ne seront pas autorisés, puisqu’il n’y aura pas assez de forces de l’ordre disponibles. Pour ce match entre Lyon et Nice, les effectifs de sécurité seront conformes à l’ordinaire. « J’aurais aimé que les autorités, et la préfecture en particulier, soient un peu plus dynamiques, indique Jean-Pierre Rivère. Même si on a tous conscience des circonstances très particulières dans lesquelles nous préparons les matchs. Nous allons assumer ce que l’on peut assumer ».

Les dirigeants de l’OGC Nice et la préfecture font également appel à l’intelligence et au bon sens des spectateurs afin qu’il n’y ait pas de pétards ou de bombes agricoles lancées durant la rencontre.

la rédaction avec YP, à Nice