RMC Sport

Nice met la pression avant PSG-Monaco

Mario Balotelli

Mario Balotelli - AFP

Avant le choc tant attendu de cette 22e journée de Ligue 1 entre le PSG et Monaco au Parc des Princes (21h), l’OGC Nice a mis fin à sa série de quatre matchs sans victoire en dominant Guingamp à l’Allianz Riviera (3-1), notamment grâce au retour de Jean-Michaël Seri, buteur, dans le onze de départ.

On aurait presque oublié que l’OGC Nice pouvait reprendre provisoirement la tête de la Ligue 1. En « levée de rideau » de l’affiche de cette 22e journée du championnat de France entre le PSG et Monaco au Parc des Princes (21h), les joueurs de Lucien Favre ne se sont pourtant pas fait prier pour prendre le dessus sur Guingamp (3-1), dans une Allianz Riviera qui sonnait creux. Les Azuréens ont ainsi décidé de mettre un peu plus de pression sur leurs adversaires directs pour le titre, en mettant fin à une série de quatre matchs sans victoire, dont une élimination en 32e de finale de Coupe de France à Lorient.

A lire aussi >> Rivère : "Des noms tombent de partout, mais l’OGC Nice n’est pas devenu riche !"

Quatre retours et Nice revit

Nice, qui n’avait effectivement plus gagné depuis le 18 décembre dernier et un succès contre Dijon (2-1), souffrait dernièrement des nombreuses absences (Belhanda, Balotelli, Eysseric, Cardinale, Seri) dans son effectif. Et bien dans le sillage du retour de son international ivoirien, Jean-Michaël Seri, le meilleur passeur de Ligue 1 actuellement (8), fraîchement revenu de la Coupe d’Afrique des Nations, l’OGCN a retrouvé des couleurs. A l’image de ce double une-deux lumineux entre Valentin Eysseric et Alassane Pléa, auquel l’ancien Stéphanois a offert un caviar d’une talonnade brillante pour l’ouverture du score (11e), le niveau technique des Niçois a rapidement mis le ton.

A lire aussi >> Bastia-Nice : le bus des joueurs niçois caillassé avant le match

Balotelli et les bonnes ondes de l’Allianz Riviera

Et comme si l’équipe de Lucien Favre n’était donc pas la même sans Seri, l’international ivoirien doublera la mise peu avant la mi-temps (38e). Malgré la réduction de l’écart par Jimmy Briand (63e), Mario Balotelli, buteur exclusif à l’Allianz Riviera (10 buts en Ligue 1, tous à domicile), finira le travail (87e). Une victoire de choix pour Nice, face à Guingamp, qui avait tenu en échec Monaco lors de la 1ère journée en août dernier (2-2), avant de battre le PSG en Bretagne le 17 décembre (2-1). Avec ce succès, l’OGCN reprend ainsi la tête de l’élite avec un point d’avance sur Monaco, et quatre sur Paris.

Lucien Favre et ses hommes pourront même conserver ce fauteuil abandonné à l’ASM lors de la 20e journée, si d’aventure le PSG venait à battre Monaco au Parc des Princes. Une preuve que si l’on avait récemment résumé la lutte pour le titre à un duel entre les deux adversaires de ce dimanche soir, il faudra encore compter sur les partenaires de Wylan Cyprien, de nouveau le meilleur niçois face à l’En Avant.

A lire aussi >> Bastia-Nice : Balotelli "très, très touché" par les cris de singe

DC