RMC Sport

Nice-Monaco: la banderole insultante des supporters niçois contre la LFP et les médias

Avant le coup d'envoi du derby Nice-Monaco ce dimanche, qui se joue à huis clos après les incidents survenus face à l'OM, des supporters des Aiglons se sont réunis devant l'Allianz Riviera. Ils ont déployé une banderole insultante visant la Ligue et les médias.

Les supporters niçois avaient visiblement un message à faire passer, à leur façon. Ce dimanche, au moins 300 ultras de l’OGCN, dont des membres de la Populaire Sud, se sont massés devant l’Allianz Riviera pour accueillir le bus de leur équipe avant le derby contre Monaco (13h), comptant pour la sixième journée de Ligue 1. Dans une marée de fumigènes, ils ont déployé deux banderoles sur plus de 70 mètres sur laquelle on pouvait lire : "LFP, médias, notre stade est vide, vos bouches sont pleines, notre passion plus forte que votre décision, allez vous faire enc****."

La banderole des supporters niçois avant le derby contre Monaco.
La banderole des supporters niçois avant le derby contre Monaco. © RMC

Des chants contre les Monégasques

Ils ont ensuite entamé des chants à l'encontre des Monégasques qui venaient d'arriver au stade puis contre la Ligue, avant de repartir dans le calme après avoir livré une belle ambiance de derby. Le 22 août dernier, les Niçois menaient 1-0 contre l’OM lorsque l'irruption de leurs supporters sur la pelouse a provoqué une interruption du match à la 75e minute de jeu après que Dimitri Payet, qui s'apprêtait à tirer un corner, a été la cible des ultras. Touché au dos par une bouteille d'eau en plastique, le meneur de jeu réunionnais avait renvoyé le projectile vers le public. Des dizaines de supporters niçois avaient alors envahi la pelouse, provoquant une bagarre générale entre supporters, joueurs des deux équipes et membres des staffs.

>> Le direct de Nice-Monaco

Pour ces incidents, la Ligue a sanctionné Nice de trois matchs à huis clos et du retrait d'un point. Le match sera aussi rejoué, le 27 octobre, sur terrain neutre et à huis clos. Alvaro Gonzalez, qui avait jeté des ballons en direction du public niçois, a lui été suspendu pour deux matchs ferme alors que Payet a écopé d'une suspension d'un match avec sursis. Ce dimanche, c'est donc à huis clos que se joue Nice-Monaco, entre un club en pleine forme (trois victoires de suite) et un autre qui n'a gagné qu'une seule fois cette saison en championnat. Ils sont séparés de cinq points au coup d'envoi.

RR avec CB