RMC Sport

Nice-OM: sur quelle chaîne regarder le match reporté de Ligue 1 après les incidents

C’est à Troyes et à huis clos que Niçois et Marseillais vont rejouer la rencontre arrêtée le 22 août dernier en raison de graves incidents entre supporters des Aiglons et joueurs de l’OM. Le coup d’envoi sera donné à 21h, ce mercredi.

Bouteille lancée sur Payet, qui la renvoie vers les tribunes, envahissement de terrain par les supporteurs et match définitivement arrêté : le Nice-Marseille du 22 août dernier, émaillé d’incidents gravissimes, est rejoué à huis clos et sur terrain neutre, à Troyes, en match en retard de la 3e journée de L1, ce mercredi. L’enjeu est double, puisqu’il ne s’agira pas seulement de réparer l’image écornée du football français. Le vainqueur pourrait en effet s’emparer de la place de dauphin du championnat de France derrière le Paris Saint-Germain.

La rencontre sera diffusée en direct et en exclusivité sur Prime Vidéo à partir de 21h. Plusieurs joueurs ne seront pas présents au coup d’envoi, dont certains sont des titulaires indiscutables de leur équipe, aussi bien du côté de l’OM que de l’OGC Nice. Si Andy Delort, auteur de son cinquième but dimanche contre Lyon, manquera cruellement aux Aiglons, Jorge Sampaoli sera lui privé de Leonardo Balerdi, suspendu, et de Pol Lirola et Amine Harit qui, comme le Niçois Andy Delort, n'avaient pas encore signé le 22 août et ne sont donc pas qualifiés.

"Pas une revanche", selon Galtier

"C'est un match important à gagner. On peut monter un peu au classement et ce serait une récompense pour tous nos efforts", a jugé Jorge Sampaoli, dont l'équipe reste sur deux matchs nuls sans but, contre la Lazio et le PSG. Le 22 août, à un quart d'heure de la fin, les Niçois pensaient tenir trois points. Mais les dizaines de bouteilles tombées de la Tribune Populaire Sud et l'invasion de la pelouse qui a suivi ont changé le destin de ce match. Dante et ses équipiers ont finalement perdu un point, retiré par la commission de discipline.

Un succès à Troyes, dans un match dont l'arbitrage a été confié à Clément Turpin, effacerait donc en grande partie cette ardoise laissée le soir des incidents. "Ce n'est pas une revanche. Il ne s'était rien passé entre les joueurs. Mais oui, le 22 août, on avait plus de chances de l'emporter que Marseille", a rappelé mardi l'entraîneur niçois Christophe Galtier. "Nous avons été sanctionnés, on regarde vers l'avant. On y va pour gagner, pas pour prendre une revanche", a de son côté assuré son capitaine Dante.

RMC Sport