RMC Sport

Nicollin : « Blanc se prenait un peu pour « Mourinho bis »

Montpellier : Louis Nicollin

Montpellier : Louis Nicollin - -

A la veille de Montpellier-OM, le président Louis Nicollin s’est confié en exclusivité pour RMC Sport. En grande forme, il a balayé l’actualité du foot et coupé quelques têtes, dont celles de Laurent Blanc, M’baye Niang et Michel Mézy.

Louis Nicollin, Montpellier accueille l'OM vendredi soir. C'est un gros match ?

Oui, oui… Enfin, Marseille n’est pas trop bien en ce moment. Ils vont peut-être se réveiller contre nous. Marseille, c’est Marseille, c’est toujours comme ça. S’ils ne vendent pas le club à des Qataris ou à des « ruskofs », ils ne sont pas près de revoir un titre. On verra ce que fera Margarita Louis-Dreyfus. Marseille est un club que j’aime bien. Avec mon fils (Laurent, président délégué, ndlr), je suis très intime et très lié à Vincent Labrune qui est un très, très bon président selon moi.

Rolland Courbis sera-t-il encore votre entraîneur la saison prochaine...

Oui, je ne pense pas qu’il ait envie de partir. Avec lui, il faut s’attendre à tout. Mais je le sens bien, il est heureux. Et en plus, maintenant il est entraîneur diplômé ! C’est pas beau ça ?

Parlons transferts. Il ne reste plus qu'un an de contrat à Benjamin Stambouli...

S’il ne veut pas prendre une ou deux années de plus, on est bien obligé de le vendre. Je crois qu’il a envie de partir. Rémy Cabella ? Pour l’instant, il n’y a pas grand-monde qui se bouscule au portillon.

Vous êtes d'autant plus méfiant que vous n'avez pas encaissé tout l'argent du transfert de Younes Belhanda au Dynamo Kiev...

On n’a rien touché du tout ! Enfin même pas la moitié. Comme excuse, ils disent qu’ils sont en guerre. On a demandé à l’UEFA ce qu’ils en pensent. D’après ce qu’on m’a dit, il y a des chances pour qu’on le récupère.

M'baye Niang, qui est prêté par le Milan AC, sera-t-il à Montpellier la saison prochaine ?

C’est un garçon très attachant qui, aux dires de mon manager et ami, Michel Mezy, a énormément de talent. Moi, à part sa gentillesse, il ne m’a pas encore emballé sur le terrain. Peut-être que je ne connais pas le football. C’est sûr, je ne lèverai pas l’option d’achat. Mais si ils veulent nous le laisser et qu’ils payent le salaire, on veut bien le garder.

A propos de Michel Mézy, il semblerait qu'il y ait quelques tensions entre vous ces derniers temps...

Je pense qu’on va en mettre quelques-uns dans un wagon qu’on va expédier au fin fond de je ne sais pas où… Parce qu’il y en a plein le cul de tous ces types qui n’en bra… pas une ! Je vais faire un petit ménage. Je pense que je suis très mal conseillé. On ne va pas dire son nom pour ne pas le vexer. Et puis, je n’en ai rien à bra…, c’est moi le patron ! Quand on est conseiller de quelqu’un, d’un club comme le mien, on doit dire halte si on prend un type, halte ceci ou cela… Je l’aime bien, mais il va falloir choisir, ça ne peut pas durer.

Qu'avez-vous pensé de l'élimination du PSG en Ligue des champions ?

J’aime bien Nasser Al-Khelaïfi, le président, qui est très sympa. Jean-Louis Gasset qui est dans le staff fait du bon boulot. Et Laurent (Blanc), il a pris un petit coup sur la tête. Comme ça, il va redevenir ce qu’il était en début de saison au Paris Saint-Germain. Il sera moins… pas prétentieux parce qu’il ne faut pas exagérer mais je pense qu’il se prenait un peu pour « Mourinho bis ».

A lire aussi : 

Anigo : « Des fois je me dis, c’est bon, ça suffit… »

Anigo prêt à tourner la page OM… ou pas

Bielsa à l’OM, pas encore fait

Propos recueillis par Julien Landry et dans Luis Attaque