RMC Sport

Nouveau stade, nouveau centre d'entraînement... les grands projets de Kita pour le FC Nantes

Waldemar Kita

Waldemar Kita - AFP

Depuis son arrivée à la tête du FC Nantes en 2007, Waldemar Kita veut un nouveau stade pour les Canaris. Après des années de pourparlers et d'échecs, le dirigeant a obtenu le feu vert en 2017. Mais ce projet se heurte à quelques difficultés. Par ailleurs, outre son nouveau stade, Waldemar Kita veut aussi changer de centre d'entraînement et donc quitter La Jonelière.

C’est un leitmotiv depuis l’arrivée de Waldemar Kita au FCN en 2007: il faut un nouveau stade à Nantes. A l’époque, le président nantais évoque un stade de 55 000 places et un coût de 300 millions d’euros, mais qu’il ne paiera pas. La mairie oppose une fin de non-recevoir au grand dam de Kita, qui estime que La Beaujoire, construite en 1984 et rénovée pour la Coupe du monde 1998, est vétuste. Le stade n’est finalement pas retenu pour l’Euro 2016, les élus estimant que le cahier des charges est démesuré.

>> Lucas ne viendra pas Nantes

Mais en 2017, les relations avec la municipalité ont évolué. Johanna Rolland, maire de Nantes, accepte le projet de Kita, car les normes de sécurité de la FIFA et de l’UEFA ne sont plus assurées. Mais elle impose une condition: que ce stade soit entièrement financé par des fonds privés. Le projet "Yellopark" est officiellement lancé en septembre dernier.

>> Nantes; Ranieri trouve "ridicule" la polémique sur son "bus" face au PSG

Une phase de concertation va se poursuivre jusqu'au printemps 2018 pour un début des travaux en 2019 et une livraison prévue à l'été 2022. La nouvelle enceinte se dressera sur le parking proche de La Beaujoire, qui sera détruite à l’issue du chantier. Une rénovation aurait coûté 120 millions alors que le nouveau stade coûtera 200 millions d’euros. Une somme qu’il va falloir trouver. Le nouveau stade aura une capacité de 40 000 places. Les architectes seront les Américains HKS et ATSP. Parallèlement, un grand projet d’aménagement urbain pour 1 500 à 2 000 logements s’organisera autour de la pelouse de l’ancien stade.

>> Kita assume le salaire de Ranieri: "Qu'est-ce qui m'interdit de payer le prix que je souhaite?"

Ce projet de nouveau stade fait débat parmi les supporters du FC Nantes qui doutent d’une véritable concertation. Ce dimanche, le PDG du groupe Réalités, partenaire de Waldemar Kita pour ce projet, s’est plaint d’un tag sur la vitrine de ses bureaux.

Enfin, Waldemar Kita souhaiterait également quitter le site de La Jonelière (14 hectares) qui est classé. Ce statut l’empêche de construire de nouveaux bâtiments ou de démarrer toutes sortes de travaux. Plusieurs sites ont été visités récemment. Le journal Ouest-France a évoqué en début de semaine l’intérêt du club pour un château, situé à une vingtaine de kilomètres au nord de Nantes, et son parc de 30 hectares. Le prix d’achat mis aux enchères début février serait de 2 millions d’euros.

Mais selon nos informations, les travaux de rénovation sont nombreux et pourraient flirter avec les 10 millions, tout comme la construction des équipements annexes (bâtiments et terrains de foot).

A lire aussi >> Lucas ne viendra pas à Nantes

A lire aussi >> Nantes ne veut pas laisser la recette: le président de Senlis trouve que c'est "moche"

Pierre-Yves Leroux