RMC Sport

Objectifs, ego, blessures : les derniers enjeux du PSG en championnat

Le PSG a obtenu ce dimanche son sixième titre de champion de France, à huit journées de la fin de la saison. Mais pour Laurent Blanc et ses troupes, la fin du championnat est loin d’être sans enjeux.

Les affaires courantes sont donc expédiées. Ce titre, Paris devait l’avoir et il l'a eu. Vite fait, bien fait. Champion précoce, le PSG aura encore huit journées à jouer sans véritables enjeux comptables. Mais pas pour du beurre pour autant, à écouter Laurent Blanc, qui a déjà sa petite idée sur la question. « Le fait d’être champion va nous permettre de faire un peu plus tourner, de donner la possibilité à des buteurs de marquer, à des joueurs de jouer, d’être mieux physiquement, je pense notamment à Javier (Pastore, ndlr) », explique-t-il, déjà tourné vers la gestion d’un groupe dont il veut pouvoir tirer le maximum pour les échéances à venir.

Redonner du coffre à Pastore, de la confiance à Cavani, du temps de jeu à ceux qui en manquent. Blanc va devoir gérer les physiques et les ego pour poursuivre sa moisson. « Il faut que les joueurs comprennent que ce qu’il reste à faire en championnat, c’est bien sûr de s’entraîner, de jouer, de gagner, de ne pas se blesser pour être compétitifs dans les matches très importants que nous aurons à faire, ajoute-t-il. Pour l’instant je pense à la finale de la Coupe de la Ligue, la demie de la Coupe de France, et le quart de Ligue des champions. »

Verratti, la clé ?

Un autre enjeu sera également de remettre sur pied son joyau italien, Marco Verratti, dont la présence – ou l’absence - pourrait être capitale, notamment en Coupe d’Europe. Blanc compte pour l’instant sur son staff médical pour remettre le maestro sur pied, puis il devra le réincorporer à bon escient, en évitant une nouvelle rechute. Les huit dernières journées de Ligue 1 auront donc leur importance dans la fin de saison de l’entraîneur parisien, le titre en poche, mais pour qui les choses sérieuses ne font que commencer.