RMC Sport

OL: Blanc recalé malgré Gasset, le coup de gueule de Dugarry

Quelques heures après la nomination de Rudi Garcia au poste d'entraîneur de l'OL, Christophe Dugarry est revenu ce lundi soir sur RMC sur les raisons de l'échec de la piste Laurent Blanc. En assurant que le club rhodanien a avancé de faux prétextes pour écarter la candidature du "Président".

La nouvelle a été officialisée ce lundi après-midi: Rudi Garcia est le nouvel entraîneur de l'OL. L'ancien coach de l'OM, après une semaine de recherches et d'entretiens de la part des dirigeants rhodaniens, a été préféré à Jocelyn Gourvennec et Laurent Blanc. Un Blanc au sujet duquel beaucoup de choses ont été racontées ces derniers jours, et loin d'être toutes fondées, selon Christophe Dugarry.

Dans Team Duga, ce lundi soir, le consultant RMC Sport a tenu à revenir sur ce dossier. "Félicitations à Rudi Garcia, les dirigeants lyonnais sont tout à fait en droit de le prendre, a-t-il débuté. S’ils l’ont choisi, c’est qu’ils ont leurs raisons, donc bravo à Rudi Garcia. Moi, je ne suis pas là pour dire que ce n’est pas le bon choix, ce n’est pas le sujet. Mais j’en ai un petit peu assez d’entendre, coté lyonnais surtout, que le rendez-vous avec Laurent Blanc se serait mal passé ou que Laurent Blanc serait venu avec une armée mexicaine... Je veux remettre les choses à plat, avec mes informations."

>>> Les podcats de Team Duga

"Laurent Blanc venait à l’OL avec Jean-Louis Gasset, Franck Passi et Philippe Lambert. C'est tout."

Et celles-ci sont assez précises. "Déjà, l’entrevue avec Gérard Houllier, Juninho et le président Aulas s’est très, très bien passée du côté de Laurent Blanc, assure Duga. Il a expliqué ses envies, dit quels étaient selon lui les problèmes de l’effectif, ses idées pour améliorer les choses…"

Mais surtout, Blanc n'aurait jamais voulu imposer un énorme staff. "Dire que Laurent Blanc venait avec une armée mexicaine, c’est faux et archi-faux: Laurent Blanc venait à l’OL avec Jean-Louis Gasset, Franck Passi, et Philippe Lambert, explique Christophe Dugarry. Trois personnes, c’est tout. Sachant qu’il gardait Coupet, plus les trois préparateurs physiques en poste à Lyon aujourd’hui. Donc exit Gérald Baticle, et exit Caçapa. Je ne sais pas si c’est ça qui a joué en faveur de Garcia, mais ce que je veux dire, c’est que j’en ai marre d’entendre des conneries sur Laurent Blanc!"

Et le membre de la Dream Team RMC de dire le fond de sa pensée: "Quand on a Laurent Blanc qui veut venir avec une équipe costaude, et qu’on préfère prendre Garcia parce qu’il vient avec un seul adjoint, c’est une vaste plaisanterie. [...] Si Gérald Baticle est si doué que ça, s’il est impensable que Laurent Blanc veuille s’en passer, alors mettez le numéro 1, et mettez Caçapa en adjoint. Je rappelle que Villas-Boas est arrivé à Marseille avec cinq adjoints et que Kombouaré débarque à Toulouse avec trois adjoints. L’Olympique Lyonnais reste dans sa même façon de fonctionner que depuis des années. Il n’y a aucune révolution: tu veux juste garder Baticle ou Caçapa, qui sont des mecs 'du cru', alors que tu avais l’occasion d’avoir un staff de haut niveau."

Team Duga