RMC Sport

OL: Bosz sans ambiguïté sur l’épisode des flatulences de Marcelo

Ce jeudi, Peter Bosz a réagi aux révélations de L'Équipe, selon lesquelles des flatulences dans le vestiaires auraient été à l’origine de la mise à pied de Marcelo au milieu de la saison. Le coach lyonnais a donné sa version des faits.

Il ne manquait plus que sa réaction. Après le tweet complètement lunaire de Juninho et le petit tacle glissé par Jean-Michel Aulas, Peter Bosz a réagi aux récentes révélations du journal L’Equipe, selon lesquelles des flatulences dans le vestiaire auraient été à l’origine de la mise à pied de Marcelo de l’OL, en pleine saison. Présent en conférence de presse ce jeudi à deux jours de la réception de Nantes pour le compte de la 37e journée de Ligue 1 (samedi à 21h), le coach lyonnais a livré sa version des faits.

Bosz: "Je ne comprenais pas tout, c'était au début de saison. Mais péter, ça je comprends, et ce n'est pas ça, ce sont des conneries"

"J'ai lu ça et j'ai dit 'mais qu'est-ce que c'est ?' C'est quoi cette connerie ?, s’est interrogé le coach néerlandais devant les journalistes, au sujet de cet épisode qui a pris des allures de feuilleton à rebondissement. Est-ce qu'on vire un joueur pour cette raison... Il n'a pas fait ça, ce n'est absolument pas ça. J'étais là dans le vestiaire. Je ne comprenais pas tout, c'était au début de saison. Mais péter, ça je comprends, et ce n'est pas ça, ce sont des conneries."

Marcelo avait lui aussi démenti formellement

Après une humiliation à Angers (0-3, 2e journée de Ligue 1), Marcelo avait été écarté du groupe lyonnais par Juninho et Peter Bosz en raison d'un "comportement déplacé." Selon L'Équipe, l'actuel joueur des Girondins de Bordeaux aurait donc eu des flatulences dans le vestiaire, avant d'en rigoler avec certains coéquipiers pendant une prise de parole de Léo Dubois. Un comportement que n'a pas vraiment apprécié l'ancien directeur sportif des Gones, qui lui a signifié une mise à pied après une concertation avec Vincent Ponsot, le directeur du football.

Quelques heures après la parution de l’article, Marcelo avait formellement démenti cette information. "Grâce à L'Équipe, après un long moment, je dois revenir sur Twitter pour nier toutes les allégations. Le journalisme de nos jours est une blague !”, s’était emporté le Brésilien.

F.Ga avec E.J à Lyon