RMC Sport

OL : Fournier évacue son avenir, Aulas s’interroge

Hubert Fournier ne s’est pas éternisé sur les questions concernant son avenir comme entraîneur de l’OL après la claque reçue sur le terrain du PSG (5-1), ce dimanche. Jean-Michel Aulas, son président, a lui expliqué qu’il réfléchissait à « une solution ».

L’annonce en forme de compte à rebours de Jean-Michel Aulas a pris fin ce dimanche soir pour Hubert Fournier. Le président lyonnais avait en effet affirmé que son entraîneur serait encore en place pour les déplacements à Valence mercredi puis à Paris ce dimanche. Avec une victoire « pour du beurre » en Espagne (0-2) et une rouste face au PSG (5-1), l’heure du bilan a sonné. Et celui-ci ne plaide pas vraiment en faveur de Fournier qui a préféré évacuer la question en conférence de presse en s’imaginant encore sur le banc de l’OL lors des prochaines rencontres.

« Mon avenir personnel n’est pas le plus important, a-t-il balayé. L’important, c’est de bien récupérer pour les prochaines rencontres. (…) Je suis forcément déçu du résultat et de l’ampleur qui ajoute un peu plus de déception. Mais je suis assez rassuré sur l’état d’esprit des garçons sur les deux derniers matches. » S’il se sent encore soutenu par ses troupes, le discours présidentiel apparait moins réconfortant.

Aulas : « Si je ne m’interrogeais pas, je ferais une faute professionnelle »

Interrogé sur Canal+ à l’issue du match, Jean-Michel Aulas assure ne pas avoir encore tranché. Mais une décision est à l’étude. « Si je ne m’interrogeais pas, je ferais une faute professionnelle moi aussi, explique-t-il. On est sixièmes, c’est notoirement inférieur à ce que nous souhaitions. Ce n’est pas un bon constat, il faut essayer de trouver de solutions. (…) Beaucoup de problèmes sont apparus et demandent réflexion. »

Alors Hubert Fournier sera-t-il encore entraîneur le 9 janvier prochain pour le premier match de l’OL dans le Stade des Lumières face à Troyes ? « C’est une question qui est mal posée, a-t-il répondu sur Canal+. Le sujet n’est pas de savoir s’il sera là ou non. Nous devons trouver une solution. (…) Il faut réfléchir, ne pas se tromper. (…) Les deux matches qui arrivent sont très importants (face à Tours en Coupe de la Ligue, mercredi, puis à Ajaccio en L1, ndlr). » Une manière de prolonger le sursis de Fournier d’une semaine supplémentaire.

Nicolas Couet