RMC Sport

OL: Garcia déplore le manque de communication entre ses joueurs

A la veille du déplacement de l'OL sur la pelouse de Strasbourg, Rudi Garcia a fait passer un message clair ce vendredi en conférence de presse. Il souhaite que ses joueurs communiquent davantage entre eux et que ceux qui ne parlent pas français s'y mettent rapidement.

Les supporters marseillais s’en souviennent certainement. Lorsqu’il était à l’OM, Rudi Garcia avait insisté auprès de son défenseur japonais Hiroki Sakai pour qu’il apprenne le français. "Hiroki, tu ne parles pas bien français. Il faut que tu te bouges parce que c'est important pour la communication. On est obligé de lui faire des vidéos individuelles", avait-il lâché un jour de mars 2018 en conférence de presse.

Désormais sur le banc de l’OL, Garcia attache toujours la même importance à l’apprentissage de la langue de Molière. A ses yeux, il est primordial que ses joueurs puissent tous échanger entre eux en français. "On a un manque de communication. J’insiste beaucoup: les cours de français sont très importants. Quand on voit Joachim (Andersen) percuter Marcelo (contre le Zénith), être à deux sur le même ballon, ce n’est pas un problème de fébrilité. C’est un problème de manque de communication ou de non-communication. Il faut vite progresser", a-t-il expliqué ce vendredi en conférence de presse, à la veille du déplacement de l’OL à Strasbourg en Ligue 1 (17h30).

"Il faut une équipe capable de communiquer"

"On ne peut pas être sur le terrain et ne pas parler. Il faut une équipe qui soit capable de se donner des informations sur le terrain et de communiquer. Ça fait partie des axes de progression que cette équipe doit avoir. Elle doit être capable de prendre les choses en main, de se motiver avec ses leaders et de se parler beaucoup plus sur le terrain pour s’encourager ou se donner des informations. Des joueurs font ça naturellement comme Anthony (Lopes) avec sa défense. Mais les défenseurs doivent parler aux milieux et les milieux doivent parler aux attaquants. On ne le fait pas toujours", a-t-il regretté.

Un discours partagé par Lucas Tousart, conscient de ces problèmes de communication. "Ces joueurs essaient de faire des efforts. Ça ne vient pas du jour au lendemain. Petit à petit, on espère qu’ils vont apprendre de mieux en mieux la langue. Certains aspects tactiques peuvent parfois être mal compris ou mal interprétés par certains", a reconnu le milieu des Gones, titulaire mercredi lors de la défaite contre le Zénith en Ligue des champions (2-0). "Ça peut créer des confusions dans le groupe. C’est important que tout le monde apprenne un maximum la langue pour qu’on puisse tous tirer dans la même direction", a-t-il appuyé.

RR avec EJ