RMC Sport

OL: Garcia en dit plus sur son envie de rester à l’OL

Présent ce jeudi en conférence de presse, à la veille du déplacement à Metz en Ligue 1, Rudi Garcia a évoqué sa situation à l’OL. En confirmant vouloir poursuivre sa mission chez les Gones, le plus longtemps possible.

Son interview parue ce jeudi dans le Corriere dello Sport n’est pas passé inaperçue. A l'heure de recevoir des journalistes italiens dans le Rhône, Rudi Garcia leur a fait quelques confidences sur sa situation à l’OL. En affirmant vouloir s’y inscrire dans la durée. "Si ça ne tenait qu’à moi, je resterais ici pour toujours", leur a-t-il notamment confié, malgré la saison difficile de son équipe, qui occupe une triste 11e place en Ligue 1.

"Je suis quelqu’un de fidèle"

Quelques heures après la parution de cet entretien, l’entraîneur des Gones s’est présenté en conférence de presse. A la veille du déplacement à Metz, en ouverture de la 26e journée du championnat. Six jours avant le choc face à la Juventus de Cristiano Ronaldo au Groupama Stadium (en exclusivité sur RMC Sport 1).

>> Abonnez-vous aux offres RMC Sport pour voir OL-Juventus et tous les 8es de finale de la Ligue des champions

Et l’ancien coach de l’AS Rome a une nouvelle fois été interrogé sur son envie de poursuivre l'aventure à Lyon. "Je voulais déjà faire ça dans mon club précédent (l'OM, ndlr). Je serais bien resté en Italie (l'AS Roma, ndlr). J’ai toujours fait ça, Je suis plutôt quelqu’un de fidèle. Je ne change pas ma manière de faire. Je travaille dans un club comme si j’allais y rester jusqu’à la fin de ma carrière."

La troisième place de L1 dans le viseur

Encore faut-il que la réciproque soit vraie chez ses dirigeants. A commencer par le président Jean-Michel Aulas. En attendant de le savoir, Garcia se concentre sur les objectifs de la fin de saison. Avec l’espoir de terminer encore sur le podium. Plutôt sur la troisième marche actuellement occupée par Rennes, qui compte 7 points d’avance. L’OM semblant hors de portée avec 18 points de plus au compteur.

"On est encore en vie. On aurait préféré battre Strasbourg le week-end dernier, mais on n’a pas su le faire (1-1), a expliqué celui qui vient de fêter ses 56 ans. Il faut s’inspirer de ce qu’on a fait avant, notamment en janvier. On sait qu’on peut le faire. A moi de trouver la bonne formule et des joueurs en pleine possession de leurs moyens physiques (…) Ça reste possible de rattraper le 3e, mais il ne faut pas traîner."

Alexandre Jaquin avec Edward Jay