RMC Sport

OL: le rôle décisif de Juninho avec Cherki face au pressing des grands d'Europe

L’éclosion de Rayan Cherki (16 ans) à l'OL cette saison ne doit rien au hasard. Comme Jean-Michel Aulas, qui a traité prioritairement l'été dernier le dossier de sa prolongation, Juninho a eu un rôle décisif.

Comme une passe décisive de Juninho. S’il débute encore dans son rôle de directeur sportif, l’ancien milieu de terrain brésilien de l'OL est à l’origine de l’éclosion de Rayan Cherki (16 ans) cette saison avec également, bien sûr, la grande influence du président Jean-Michel Aulas, en pointe depuis longtemps sur ce dossier prioritaire. Quand il débarque l’été dernier, Juninho est déjà au courant qu’un prodige arpente les installations du club. Il en fait une affaire personnelle, prend le petit génie sous son aile. Juninho s’entretient régulièrement avec Rayan Cherki, lui parle beaucoup des exigences du haut niveau, du chemin à parcourir, et de la patience que cela requiert.

Juninho est décisif dans le choix du joueur de signer son premier contrat professionnel à Lyon, lui qui est né à Pusignan, à seulement quelques kilomètres du Groupama Stadium. La signature se déroule un dimanche matin au cabinet du juriste qui conseille le joueur, au cœur de Lyon. Depuis la veille, la rumeur bruisse que l’OL a repris la main. Le petit monde du foot européen est en ébullition. Des "ambassadeurs" de grands clubs, notamment le Real Madrid et Manchester United, lui font une cour effrénée.

Un entourage protecteur et déterminé

L’enjeu est de taille pour eux, si bien que Manchester United affrète un avion qui attendra de décoller pour venir le chercher. Cherki ne viendra jamais. Les Red Devils ont pourtant fait parvenir des offres gigantesques à l’OL. Mais le choix du joueur est fait. L’aura de Juninho, un monument du club, est décisive, a fortiori auprès de l’entourage proche de Cherki, où tous sont fans de l'OL. Le papa, pour commencer, travaille à l’OL depuis longtemps, bien avant que le prodige passe pro, pour le compte du service technique du stade et du club. Il est très regardant sur l’aspect sport et football.

La maman est tout aussi vigilante et veille à l’équilibre de son fils, qu’elle protège de la surexposition médiatique. Elle a refusé tous les agents du monde, préférant s’entourer d’un juriste lyonnais. Elle n’en surveille pas moins les négociations qui concernent Cherki, le troisième d’une famille de cinq enfants. Le petit frère, Eden, est en U9 à l’OL tandis que l’un des aînés est en alternance au club dans le cadre des études, qu’il suit dans une école de sport business. Les parents veillent à les préserver de la carrière du prodige, soucieuse de conserver un équilibre familial.

Un joueur investi et à l'écoute 

L'entourage de Rayan Cherki, déterminé à construire sa carrière de la meilleure façon, a développé une vraie réflexion d’ensemble pour qu’elle puisse décoller à l’OL, dans "leur" ville, au sein de "leur" club. Tout l’enjeu est de s’installer dans la durée désormais, même si, pour l’instant, le plan sportif se déroule sans accroc. Cherki a compris ce dont il avait besoin pour atteindre ses objectifs et "faire rêver les gens".

Le discours martelé sans interruption par les formateurs de ses plus jeunes années a été d'une aide précieuse. "Si on continue tous à lui dire qu'il fera la carrière qu'il mérite s'il continue à travailler, tout se passera bien. Le danger, c'est de lui faire croire qu'il est déjà un des meilleurs joueurs de la planète", a exposé Rudi Garcia lundi, en conférence de presse. Pas d’arrogance à l’horizon, seulement de la détermination. Rayan Cherki a passé un cap ces dernières semaines et se sent investi dans le projet de l’OL. 

QM avec Edward Jay