RMC Sport

OL: les joueurs ont crevé l'abcès devant Sylvinho

Après un début de saison en dessous des attentes, la semaine s'annonce décisive pour l'OL avec trois matchs et la volonté de stopper sa série noire. Avant la rencontre face à Nantes ce samedi (13h30), Juninho est monté au créneau à son tour, après la réunion entre les joueurs ce vendredi.

Six matchs toutes compétitions confondues sans la moindre victoire, pour un club comme l'OL, c'est une situation de début de crise. Comme annoncé par Anthony Lopes et Sylvinho en conférence de presse ce vendredi, les joueurs se sont longuement entretenus en début de journée.

La réunion de base a eu lieu autour d'une vidéo. Une séance durant laquelle plusieurs joueurs, une dizaine environ, ont pris la parole de manière spontanée. Il fallait visiblement crever les abcès, notamment sur des problèmes de management. En cause par exemple, certains joueurs n'ayant été prévenus qu'au dernier moment qu'ils ne seraient pas dans le groupe. 

Le staff a aimé la réaction du groupe

Pour l'OL, il faut rebondir face à Nantes ce samedi (13h30) devant ses supporters. Sylvinho, qui n'a pas épilogué face aux médias, a écouté attentivement les joueurs ce vendredi. Du côté du staff, on a "aimé" la réaction du groupe dans le vestiaire après le dernier match nul mercredi face à Brest (2-2). De là à ce que la réunion soit le premier tournant de la saison, après des débuts plus que mitigés? 

Juninho, le nouveau directeur sportif, qui a intronisé Sylvinho, est passé de son côté à OL TV pour communiquer. "Nous sommes ensemble avec Sylvinho, sans avoir toujours les mêmes opinions. Il y a eu des embrouilles entre nous, il ne faut pas se le cacher, a reconnu honnêtement Juninho. Mais ce qui me rassure, c’est que c’est un bosseur (...) Il manque d’expérience peut-être. Nous nous sommes emballés après les deux premiers matchs..."

"Nous sommes sous pression" pour Juninho

"Il manque des leaders dans cette équipe. Il faut des discussions fortes. Je n'ai jamais connu des équipes qui réussissent en étant des gentils", a indiqué Juninho en réaction à cette réunion entre les joueurs de l'OL. Oui nous sommes sous pression (...) Le moment est difficile, il ne faut pas se cacher. Mais nous avons le talent." Malgré cette prise de position ferme de Juninho, seule une victoire ce samedi face à Nantes semble pouvoir relancer l'OL.

"Il faut une équipe qui va de l’avant, de celui qui joue deux ou 80 minutes. Les supporters peuvent nous siffler, admet Juninho. Cela fait partie du jeu. Ils paient le billet. Si tu envoies le message envers les supporters en mouillant le maillot, cela renvoie une autre image." L'OL joue déjà gros face à Nantes, avant une semaine décisive avec une nouvelle rencontre européenne et un derby face à Saint-Etienne. 

EL avec Edward Jay