RMC Sport

OL: Mendes explique comment Juninho l’a aidé à relever la tête alors qu'il voulait partir

En conférence de presse avant le match contre Bordeaux en Ligue 1 vendredi (21h), le Brésilien Thiago Mendes est revenu sur les raisons de son regain de forme. Le directeur sportif Juninho n'y est pas étranger.

Le Brésilien Thiago Mendes (28 ans) renaît depuis plusieurs mois. Le Brésilien traînait sa peine sur le terrain la saison dernière, offrant un visage méconnaissable par rapport au gratteur infatigable de ballons qui rayonnait au LOSC de par son volume de jeu et sa qualité technique. De retour à son meilleur niveau au sein d’un milieu de terrain nettement plus fourni en qualité, Thiago Mendes s’est imposé comme l’un des maillons indispensables de cet Olympique Lyonnais 2020-2021 qui se prend à rêver d’un titre en Ligue 1 face au PSG.

>> OL: revivez la conf' de Thiago Mendes et de Rudi Garcia

Thiago Mendes: "J'avais l'impression que tout était de ma faute"

Le Brésilien s’est réfugié dans l’humilité et le travail plutôt que de sombrer dans la dépression après avoir consulté son entourage. Un homme en particulier a beaucoup compté dans ce renouveau, le directeur sportif Juninho: "On a beaucoup discuté, surtout quand ça n'allait pas bien. J’allais le voir. Je lui ai dit que je voulais partir, il m’a dit 'non', qu'il avait confiance en moi, que les beaux jours allaient arriver. J’ai pu relever la tête, inverser la tendance et aujourd’hui je recueille les fruits de ce travail."

Comment expliquer une telle traversée du désert? Le poids des attentes nourries par son transfert était trop lourd à porter pour ses épaules. "Je suis arrivé ici à Lyon avec le poids de la pression, car j'étais un joueur qu'on avait acheté très cher, a-t-il confié en conférence de presse, ce mercredi. Je pense que ce poids-là ne m'a pas aidé. Je me remettais sans arrêt en cause, j’avais l’impression que tout était de ma faute. J’ai fini par en discuter avec Juni, mon épouse, les joueurs qui m'entourent. Je me suis dit qu’il fallait que je relève la tête, que ça allait payer."

Thiago Mendes se sent "très bien en ce moment, mais pas comme un titulaire indiscutable". "Il faut toujours gagner sa place. Je parle de travailler deux fois plus, de travailler sans s’arrêter. Quand je n'étais pas titulaire je travaillais déjà beaucoup, je me suis battu pour être titulaire." Travail et humilité, la recette du succès.

QM avec EJ